L'Estonien Ott Tänak (Toyota) à l'attaque sur les routes de Grande-Bretagne
L'Estonien Ott Tänak (Toyota) à l'attaque sur les routes de Grande-Bretagne | AFP - VINCENT THUILLIER - DPPI Media

Rallye de Grande-Bretagne: Tänak, vainqueur, se rapproche du titre

Publié le , modifié le

Grâce à sa victoire lors du rallye de Grande-Bretagne, l'Estonien Ott Tänak (Toyota) s'est rapproché d'un premier titre mondial en WRC. Il a devancé à l'arrivée de 10"9 le Belge Thierry Neuville (Hyundai) et de 23"8 Sébastien Ogier (Citroën). A deux épreuves de la fin de la saison, le pilote Toyota fait un pas de plus pour mettre fin à l'hégémonie d'Ogier (6 titres consécutifs), mais aussi celle des Français puisque la couronne mondiale n'a plus échappé à un pilote tricolore depuis la saison 2004.

Ott Tänak (Toyota), Thierry Neuville (Hyundai) et Sébastien Ogier (Citroën) ne se sont pas lâchés. Pendant tout le rallye de Grande-Bretagne, les trois hommes ne se sont pas lâchés. Mais contrairement aux précédentes années, la balance penche rarement en faveur du Français. Le sextuple champion du monde, vainqueur en Turquie ce qui avait relancé ses chances de conquérir une 7e couronne, est en grande difficulté. Avec seulement trois victoires cette saison, il est bien loin de l'insatiable Estonien, vainqueur ici de son 6e rallye cette saison. Avant la Catalogne et l'Australie, les deux dernières étapes du championnat, le pilote Toyota possède 28 points d'avance sur Ogier, et 41 sur le Belge.

Non content des 25 points attribués au vainqueur, il a pris des risques dans la Power Stage (ES22) pour s'offrir aussi les cinq points bonus du pilote le plus rapide, Ogier et Neuville s'adjugeant respectivement quatre et une unités supplémentaires. "Il reste encore deux épreuves et nous avons assisté à beaucoup de renversements de situation par le passé, donc il faut rester concentrés", exhorte l'Estonien, qui a pris la tête du rallye des mains de son équipier britannique Kris Meeke lors de la dernière spéciale de vendredi (ES10). "Il est incroyable ! C'est clairement le plus fort en ce moment", estime son patron chez Toyota, le Finlandais Tommi Mäkinen. 

Certes, rien n'est encore joué avec chaque victoire qui rapporte 25 points, plus les points de la power-stage. Mais jamais Tänak n'avait été aussi proche de s'emparer de la couronne mondiale, et ainsi mettre fin à une série de 6 consécrations consécutives de Sébastien Ogier, et 15 d'un pilot français puisque le règne d'Ogier succédait à celui de Sébastien Loeb (9 titres). 

Classement du rallye

1. Ott Tänak-Martin Järveoja (EST/Toyota Yaris) 3 h 00:58.0
2. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20) à 10.9
3. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Citroën C3) 23.8
4. Kris Meeke-Sebastian Marshall (GBR/Toyota Yaris) 35.6
5. Elfyn Evans-Scott Martin (GBR/Ford Fiesta) 48.6
6. Andreas Mikkelsen-Anders Jaeger (NOR/Hyundai i20) 58.2
7. Pontus Tidemand-Ola Floene (SUE-NOR/Ford Fiesta) 5:23.8
8. Craig Breen-Paul Nagle (IRL/Hyundai i20) 9:25.0
9. Kalle Rovanperä-Jonne Halttunen (FIN/Skoda Fabia R5) 10:51.1 (1er WRC2 Pro)
10. Petter Solberg-Phil Mills (NOR-GBR/Volkswagen Polo R5) 11:36.1 (1er WRC2)