Ott Tänak
L'Estonien Ott Tänak, leader du championnat du monde des rallyes | Andreas SOLARO / AFP

Rallye de Finlande : Toyota pour un triplé, Hyundai et Citroën en embuscade

Publié le , modifié le

Après six semaines de trêve estivale, le Championnat du monde des rallyes (WRC) repart jeudi pour sa 9e manche en Finlande, les Toyota partant favorites avec Hyundai et Citroën en embuscade.

Toyota évoluera sur ses terres. L'Estonien Ott Tänak, star de l'écurie japonaise et vainqueur dans le pays des mille lacs l'an dernier, ne compte que quatre points d'avance au classement du championnat du monde pilotes sur le Français Sébastien Ogier (Citroën) et sept sur le Belge Thierry Neuville (Hyundai). Malchanceux, tout comme ses deux principaux rivaux, lors du dernier rallye de Sardaigne, remporté par Dani Sordo (Hyundai), Tänak veut profiter du fait que Toyota soit pratiquement à domicile en Finlande pour frapper un grand coup six semaines après le début de la trêve estivale. 

L'écurie est en effet installée à Jyväskylä, épicentre du rallye, et son patron Tommi Mäkinen est non seulement Finlandais mais a remporté l'épreuve cinq fois entre 1994 et 1998. "Le rallye de Finlande est une occasion très spéciale pour notre écurie. Nous l'avons remporté les deux dernières années et nous avons une bonne chance de le faire pour une troisième fois. Nous connaissons bien les routes et leurs caractéristiques et notre voiture y est bien adaptée", souligne ce dernier. L'autre pilote Toyota, Jari-Matti Latvala, a gagné chez lui en Finlande trois fois (2010, 2014 et 2015). Distancé au championnat où il ne pointe qu'en 9e position, il reste un candidat sérieux à la victoire.

Des bosses et de l'adrénaline

Du côté de Hyundai, ni Dani Sordo, ni Sébastien Loeb ne seront de la partie, l'équipe sud-coréenne alignant, outre Neuville et le Norvégien Andreas Mikkelsen, l'Irlandais Craig Breen, 5e en 2017 et 8e en 2018 en Finlande lorsqu'il courait pour Citroën. Hyundai compte actuellement 44 points d'avance sur Toyota et 72 sur Citroën au championnat constructeurs. "Nous ne sommes qu'à sept points de la première place au classement pilotes et notre but est de réduire cet écart encore davantage", souligne le chef de fil de Hyundai, Thierry Neuville, qui reconnait "aimer conduire au rallye de Finlande car vous avez beaucoup de bonnes sensations avec la voiture, avec une grosse dose d'adrénaline avec les énormes sauts".

Considérée comme l'épreuve la plus rapide de la saison, le rallye de Finlande offre de spectaculaires bosses tout au long de ses 23 spéciales couvrant près de 308 kilomètres. L'an dernier, Ott Tänak y avait réalisé une moyenne de 122,6 km/h sur un parcours quasiment identique à celui de cette année. "Ce rallye, qui se dispute sur les terres de l'un de nos principaux concurrents, est un sacré défi. Mais j'ai pu recharger mes batteries pendant la trêve estivale et je me sens d'attaque", affirme pour sa part Sébastien Ogier (Citroën), 2e au classement général pilote. Malchanceux au rallye de Sardaigne où il a cassé sa suspension, le sextuple champion du monde français a déjà gagné en Finlande en 2013 avec Volkswagen. Son équipier finlandais Esapekka Lappi a lui gagné en 2017 avec Toyota et s'est préparé pendant la trêve, tout comme Ott Tänak, en disputant le rallye d'Estonie qui ne compte pas pour le WRC.

Les Citroën apporteront aussi en Finlande une évolution de leur train avant, qui offrira à leurs pilotes une plus large gamme de réglages. Reste Ford, privée de son pilote principal Elfyn Evans, blessé au dos en Estonie. Il sera remplacé par le Britannique Gus Greensmith, déjà vu cette année au Portugal. La marque à l'ovale bleu alignera également son autre pilote habituel, le Finlandais Teemu Suninen auréolé de sa 2e place en Sardaigne. Le Néo-Zélandais Hayden Paddon (ex-Hyundai), qui devait participer au rallye, a lui détruit sa voiture lors de la reconnaissance et a dû déclarer forfait.

Le départ du rallye sera donné jeudi à 16h00 françaises, avec la spéciale de Harju dans le centre de Jyväskylä, et se terminera dimanche avec la Power Stage de Ruuhimäki dont le départ sera donné à 10h18.

Les classements 

Pilotes :

1. Ott Tänak (Toyota) : 150 points
2. Sébastien Ogier (Citroën) : 146 points
3. Thierry Neuville (Hyundai) : 143 points
4. Elfyn Evans (M-Sport Ford) : 78 points
...
11. Sébastien Loeb (Hyundai) : 39 points

Constructeurs :

1. Hyundai : 242 points 
2. Toyota : 198 points
3. Citroën  : 170 points
4. M-Sport Ford : 152 points

AFP