Mads Ostberg au volant de sa Citroën sur les routes australiennes
Mads Ostberg au volant de sa Citroën sur les routes australiennes | AFP - William WEST

Rallye d'Australie - Ostberg mène la danse avec Citroën après la 1re journée, Ogier 7e devant ses rivaux

Publié le , modifié le

Le Norvégien Mads Ostberg (Citroën) mène vendredi le Rallye d'Australie à l'issue de la première journée devant l'Irlandais Craig Breen (Citroën) à 6"8, et le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota) à 8"7. Le constructeur français est donc à la fête en ce début de rallye. Et son futur poulain, Sébastien Ogier, leader du championnat en quête d'un 6e titre mondial avant de revenir chez le Chevron, conserve un avantage sur ses rivaux Neuville (Hyundai), 10e, et Tanak (Toyota), 5e, même s'il ne pointe qu'en 7e position.

Il y a deux courses dans la course. Celle pour la victoire dans ce rallye d'Australie. Et celle pour le titre mondial. A l'issue de la 1re journée, si les positions devaient en rester là, Citroën réaliserait un doublé avec Ostberg et Breen, et Sébastien Ogier serait sacré pour la 6e année de suite champion du monde. Seulement voilà, ce n'est que la première journée qui vient de s'achever à l'autre bout du monde. Et il peut encore s'en passer des choses.

Craig Breen peut en témoigner, lui qui avait heurté un petit kangourou à lES1. Cela ne l'empêche pas de pointer en deuxième position, à 6"8 de son coéquipier Mads Ostberg. Juste derrière, Jari-Matti Latvala (Toyota) est en embuscade pour tirer les marrons du feu. Plus loin, en 5e place, il y a Ott Tänak. L'Estonien, 3e du championnat à 23 points du leader, possède 16"9 de retard sur Ostberg, mais un peu moins de 22 secondes d'avance sur Sébastien Ogier, 1er du championnat. Le Français n'a pas une 7e place qui lui sied à merveille, mais elle pourrait suffire à son bonheur. Car Thierry Neuville, qui n'a que 3 points de retard sur lui au championnat, est renvoyé en 10e position, à 1'11" du leader, et donc 55" d'Ogier.

Le Français, handicapé par le fait d'ouvrir la route, a profité des malheurs de ses rivaux. Tänak a perdu son pare-chocs avant en plongeant dans un fossé rempli d'eau au cours de l'ES5, et a souffert ensuite de problèmes aérodynamiques, même s'il a tout de même devancé Ogier sur les 26 km de cette spéciale. Et Neuville, qui venait de remporter l'ES5, a crevé dans la spéciale suivante à la réception d'un saut, endommageant tout le côté arrière gauche de sa i20.
 

Résultats

1. Mads Ostberg-Torstein Eriksen (NOR/Citroën C3) 53:37.4
2. Craig Breen-Scott Martin (IRL-GBR/Citroën C3) à 6.8
3. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (FIN/Toyota Yaris) 8.7
4. Hayden Paddon-Sebastian Marshall (NZL-GBR/Hyundai i20) 12.5
5. Ott Tänak-Martin Järveoja (EST/Toyota Yaris) à 16.9
6. Esapekka Lappi-Janne Ferm (FIN/Toyota Yaris) 28.3
7. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Ford Fiesta) à 38.2
8. Elfyn Evans-Daniel Barritt (GBR/Ford Fiesta) 45.2
9. Teemu Suninen-Mikko Markkula (FIN/Ford Fiesta) 47.2
10. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20) 1:11.9
...
12. Alberto Heller-José Diaz (CHL-ARG/Ford Fiesta R5) 5:28.9 (1er catégorie WRC2)

Meilleurs temps dans les épreuves spéciales: Lappi (ES1), Latvala (ES2), Ostberg (ES3), Tänak (ES4, ES8), Neuville (ES5), Breen (ES6), Ogier (ES7)
Abandon: Andreas Mikkelsen-Anders Jaeger (NOR/Hyundai i20) dans l'ES3
 

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze

Rallye