Sébastien Ogier (Citroën) à l'attaque sur les routes argentines
Sébastien Ogier (Citroën) à l'attaque sur les routes argentines | AFP - Francois Flamand / DPPI Media / DPPI

Rallye d'Argentine: Ogier (Citroën) en terrain hostile

Publié le , modifié le

Quinze jours après le rallye de Corse sur l'asphalte, le championnat du monde WRC passe à la terre argentine pour la 5e manche. Un terrain que Sébastien Ogier (Citroën), sextuple champion du monde en titre, n'a jamais amadoué dans sa carrière. Une incongruité pour l'homme aux 46 victoires.

Deux points de retard. Sébastien Ogier (Citroën) n'a que deux longueurs de retard sur Thierry Neuville (Hyundai) au championnat. Comme la saison passée, les deux hommes sont partis sur des bases élevées, en raflant trois des quatre premières manches de l'année. Mais cet écart pourrait bien grandir si ce week-end argentin se révélait conforme aux habitudes du pilote français. Depuis ses débuts en WRC, il n'a en effet jamais remporté le rallye d'Argentine. Au mieux 2e (2013, 2014, 2016), au pire 17e (2015), il ne peut pas non plus compter sur une voiture qui y a brillé ces dernières saisons. En effet, si Citroën a remporté 10 succès ces 15 dernières années, elle n'est plus montée sur la plus haute marche du podium depuis trois ans. 

Ott Tanak (Toyota), tenant du titre, avait réussi à interrompre une petite série de Hyundai (victoires en 2016 et 2017) la saison passée. Au rang des favoris, l'Estonien est en bonne place avec un certain Thierry Neuville, vainqueur en 2017. Avoir déjà gagné ici est clairement un avantage pour ces deux hommes comparé à Ogier. Et le shakedown a confirmé cette tendance, sur un circuit très court disputé sous la pluie. Tanak a réalisé le meilleur temps devant Ogier et les trois Hyundai de Mikkelson, Neuville et Sordo. 

Avec les fortes pluies qui se sont abattues ces derniers jours sur la région, Ott Tanak s'attend à des journées piégeuses: "La première étape s'annonce incroyablement dure avec un mélange de sable, de boue et plusieurs passages de gués à haute vitesse. Nous devons trouver quels sont les endroits où nous pouvons être surpris."

Résultats du shakedown

1. Ott Tänak-Martin Järveoja (EST/Toyota Yaris) 1:58.6
2. Sebastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Citroën C3) 1.6
3. Kris Meeke-Sébastien Marshall (GBR/Toyota Yaris) 1.7
4. Andreas Mikkelsen-Anders Jaeger (NOR/Hyundai i20) 2.0
5. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20) 2.1
6. Dani Sordo-Carlos del Barrio (ESP/Hyundai i20) 2.3
7. Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/Toyota Yaris) 2.3
8. Esapekka Lappi-Janne Ferm (FIN/Citroën C3) 2.9 
9. Elfyn Evans-Scott Martin(GBR/Ford Fiesta) à 3.1
10. Teemu Suninen-Marko Salminen (FIN/Ford Fiesta) 3.5