Olivier Quesnel Citroën Sport présentation 2010
Olivier Quesnel, directeur de Citroën Racing | McKlein

Quesnel: "Sept titres pour Citroën, comme Loeb"

Publié le , modifié le

Le directeur de Citroën Racing, Olivier Quesnel, a souligné après la victoire de Sébastien Loeb au rallye de Catalogne, synonyme de 7e titre mondial pour Citroën, que la marque française avait égalisé, pour le moment, le nombre de titres de son pilote emblématique.

Comment réagissez-vous à ce 7e titre mondial des constructeurs ?
"L'équipe est très fière et pour une fois nous sommes au même niveau que +Seb+ (Loeb), qui a sept titres aussi... pour le moment. J'espère qu'au pays de Galles il reprendra l'avantage, 8 à 7. C'était un peu long à se dessiner, car nous avons eu un petit trou d'air. Le résultat est là, après une course qui n'a pas été facile, à cause de la météo qui nous a rendus un peu anxieux, et là c'est la délivrance. La mauvaise série est derrière nous, on a su faire bloc dans les moments délicats et c'est la grande force de Citroën Racing: quand ça se complique, on reste tous bien unis et on ne commence pas à chercher des problèmes là où il n'y en a pas. Dans ces conditions, le problème du moteur d'Ogier passe un peu au deuxième rang. Nous n'avons pas encore vu la voiture mais nous pensons que ça n'a rien à voir avec le problème de Loeb en Alsace (casse moteur dans l'ES3, avec un moteur neuf), donc nous ne sommes pas inquiets."

Comment allez-vous aborder la dernière manche, en Grande-Bretagne ?
"On va arriver avec une certaine sérénité au pays de Galles, car +Seb+ est maître de son destin, la DS3 est performante, et elle est fiable malgré les petits problèmes de moteurs qu'on a connus (en Alsace pour Loeb, en Catalogne pour Ogier, NDLR). Il n'y a pas de raison de douter, ou de verser dans l'euphorie bête et méchante. Il faut rester sérieux sans se prendre au sérieux. Cette fin de championnat ressemble un peu à celle de 2009, mais c'est un peu mieux pour nous, car +Seb+ a huit points d'avance sur Mikko (Hirvonen) et on a les deux meilleurs pilotes du monde, donc il y a un certain nombre de facteurs qui nous sont favorables."

Comment voyez-vous l'avenir du Mondial des rallyes, au-delà de 2011 ?
"La nouvelle réglementation est plutôt bien faite, car elle permet de resserrer les écarts entre les voitures et ça fait de très belles courses. Mais on a quand même gagné 10 rallyes sur 12 cette saison. Mini est là et va forcément progresser, Volkswagen arrive, on se dirige à nouveau vers un grand championnat du monde. Je ne suis pas le directeur général de la marque, mais j'ai tendance à penser que tant qu'on gagnera, on continuera à avancer. On connaît les objectifs."

AFP