Olivier Quesnel Citroën Sport présentation 2010
Olivier Quesnel, directeur de Citroën Racing | McKlein

Quesnel: "Notre plan de marche est respecté"

Publié le , modifié le

Directeur de Citroën Racing, Olivier Quesnel veut continuer à jouer ses deux cartes-maitresses (Sébastien Loeb et Sébastien Ogier) jusqu'au bout de la saison. Avec les deux premiers du championnat, il ne veut pas favoriser l'un par rapport à l'autre, la concurrence de la Ford de Latvala étant encore forte pour Ogier. En Allemagne ce week-end, un rallye que le sextuple champion du monde a toujours gagné, les jeux seront encore ouverts.

- En Finlande, avec Sébastien Ogier en deuxième position et Sébastien Loeb juste derrière, de nombreux observateurs s’attendaient à ce que vous inversiez les positions…
- "Comme au Portugal, nous avons choisi la carte de la sportivité en n’intervenant pas artificiellement sur le classement. Il fallait voir la situation dans son ensemble : Mikko Hirvonen avait abandonné et Petter Solberg était derrière nos deux pilotes. Même en terminant troisième, Sébastien Loeb effectuait une très
bonne opération pour le championnat "Pilotes". En laissant Sébastien Ogier à la deuxième place, nous pouvions maintenir la pression sur Jari-Matti Latvala. Dans le même temps, ce résultat permet à Ogier de ne pas perdre trop de points sur Latvala, qui est son adversaire direct au championnat. J’ajouterais que
nous avions évoqué la situation avec nos pilotes et Sébastien Loeb nous avait confirmé qu’il ne souhaitait pas obtenir la deuxième place de cette façon."

- Cela signifie-t-il que vous laisserez vos pilotes se battre entre eux jusqu’à la fin de la saison ?
- "Citroën Racing a pour objectif de conserver les titres de Champion du Monde des Rallyes "Pilotes" et "Constructeurs". Pour l’instant, notre plan de marche est respecté, puisque Sébastien Loeb et Citroën sont en tête des deux championnats. Comme en Finlande, il faudra analyser chaque situation dans son
ensemble."

- Dani Sordo aura Diego Vallejo pour copilote à partir de ce rallye. Est-ce le début d’une nouvelle saison pour lui ?
- "Je l’espère ! Mis à part le Rallye de Bulgarie, Dani a connu une saison plutôt difficile. Au fil des rallyes, il est devenu évident qu’un changement était nécessaire. C’était à lui de prendre une décision. Dani a fait son choix en toute sérénité, après avoir étudié plusieurs possibilités. Nous accueillons Diego Vallejo et nous nous espérons qu’il aidera Dani à faire une belle fin de saison. Je reste persuadé que sa première victoire en Championnat du Monde n’est pas très loin !"