Loeb Elena cockpit 102010
Loeb et Elena dans leur élément à bord de la Citroën C4 WRC | DR

Premier défi pour Sébastien Loeb

Publié le , modifié le

Ford va entamer le rallye de Suède, jeudi soir à Karlstad, avec les deux derniers vainqueurs, Jari-Matti Latvala (2008) et Mikko Hirvonen (2010), et sept autres nouvelles Fiesta, pour une 1re manche du Championnat du monde (WRC) où Citroën n'est pas favori.

Sébastien Loeb, désormais septuple champion du monde, n'a gagné qu'une seule fois en Suède, en 2004 dans une Citröen Xsara. Depuis il a enchaîné les places d'honneur: 2e en 2006, 2007, 2010. "Tout le monde sait que je suis meilleur sur la terre que sur la neige", sourit-il. Quant à son jeune équipier, Sébastien Ogier, il ne peut faire valoir qu'une 5e place l'an dernier dans sa C4 du Junior Team. Chez les pilotes Citroën, une fois n'est pas coutume, un autre pilote nordique, le Norvégien Petter Solberg, 3e du WRC 2010 dans une C4 privée, sera un peu plus favori que les deux Sébastien, pour la première course de la DS3 sortie il y a quelques mois des ateliers de Citroën Racing.

La nouvelle réglementation a accouché de voitures plus petites, plus agiles, et à peine moins puissantes, au look particulièrement agressif. "Nous avons hâte de voir les premiers chronos pour savoir si l'équipe a bien travaillé", confie Olivier Quesnel, le patron de Citroën Racing. "Néanmoins, le Rallye de Suède n'est pas très représentatif des difficultés que nous allons rencontrer tout au long de la saison. Nos équipages connaissent les objectifs de la marque et nous savons qu'ils sont conscients des enjeux. Je leur fais entière confiance", ajoute Quesnel qui va devoir gérer, toute la saison, la rivalité entre Loeb et Ogier. Depuis que la DS3 a été présentée à la presse, fin janvier, les champions du monde font profil bas. Toute l'armée rouge de Citroën se souvient qu'en 2007, pour les débuts de la C4, Ford avait profité d'une petite période de flottement des caïds français, en début de saison, pour poser les bases d'un titre mondial constructeurs, son dernier en date.

Sous la houlette de Christian Loriaux, son directeur technique belge, M-Sport a passé fin janvier le cap des 12000 km d'essais avec la nouvelle Fiesta RS WRC, soit l'équivalent de deux saisons WRC. Sur ce total, plus de 2800 km ont été parcourus en Suède, ce qui montre à quel point Ford tient au seul rendez-vous hivernal de la saison. "Nous continuerons à apprendre au cours de la saison, mais je suis vraiment heureux de notre niveau de développement, confie Hirvonen. Je vais devoir m'engager plus au volant de cette nouvelle voiture, car elle pardonne moins les erreurs que la Focus. C'est un sacré défi de la faire aller exactement où on veut, mais c'est aussi très amusant".

"La Fiesta RS WRC se comporte bien dans la neige et son équilibre est fantastique. Elle réagit au quart de tour", ajoute Latvala, tout aussi enthousiaste. Vice-champion du monde en titre, il partira à armes égales avec Hirvonen. Chez Ford comme chez Citroën, il y aura deux pilotes numéro 1... en début de saison. Dernier avantage pour Ford, le nombre, au cas où des problèmes de fiabilité viendraient perturber le classement général. M-Sport, la PME de Malcolm Wilson, a réussi à sortir neuf Fiesta de ses ateliers, deux officielles et sept privées, alors que Citroën Racing s'est concentré sur quatre DS3, en comptant celle de Kimi Räikkönen, l'ex-champion du monde de F1. Ca promet.

Les dix derniers équipages vainqueurs

2010: Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Ford Focus)
2008: Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/Ford Focus)
2007: Marcus Grönholm-Timo Rautiainen (FIN/Ford Focus)
2006: Marcus Grönholm-Timo Rautiainen (FIN/Ford Focus)
2005: Petter Solberg-Phil Mills (NOR-GBR/Subaru Impreza)
2004: Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA-MON/Citroën Xsara)
2003: Marcus Grönholm-Timo Rautiainen (FIN/Peugeot 206)
2002: Marcus Grönholm-Timo Rautiainen (FIN/Peugeot 206)
2001: Harri Rovanpera-Risto Pietilainen (FIN/Peugeot 206)
2000: Marcus Grönholm-Timo Rautiainen (FIN/Peugeot 206)

AFP