Olivier Quesnel Citroën Sport présentation 2010
Olivier Quesnel, directeur de Citroën Racing | McKlein

Olivier Quesnel : "Bilan contrasté pour Citroën"

Publié le , modifié le

Le directeur de Citroën Racing, Olivier Quesnel a fait un bilan "contrasté" du rallye d'Argentine, dimanche soir après l'arrivée, malgré la 5e victoire d'une Citroën DS3 en six courses depuis le début de la saison 2011.

Que retenez-vous de ce rallye d'Argentine ?
"Le bilan est contrasté. Je préfère retenir que depuis le début de la saison nous avons fait six rallyes avec cinq victoires de la DS3. Loeb s'échappe au championnat pilotes, Citroën fait le trou chez les constructeurs. Ogier avait le rallye en main, il pouvait lâcher du temps, la vie était belle et au km 47, à un kilomètre de la fin de la (16e) spéciale, il fait un tonneau. Il faut reconnaître qu'il n'a pas d'expérience, alors qu'on en fait déjà une star avant l'heure. Là c'est un retour sur terre assez fulgurant."

Est-ce que vous en voulez à Ogier ?
"Bien sûr que je lui en veux, mais je dois me rappeler qu'il n'a pas d'expérience. On veut absolument qu'il lutte à armes égales avec Loeb, Latvala, Hirvonen, qui ont fait le rallye d'Argentine six fois. Lui il déboule, il ouvre la route, il ne se laisse pas faire et, pour une raison inconnue, il fait une bêtise, mais ce que je remarque c'est que 98% du rallye était fait. Ogier alterne tellement des choses absolument hallucinantes avec des erreurs de débutant que c'est dur à vivre pour nous, mais c'est le métier qui rentre."

Ce rallye était-il un tournant dans le championnat, à mi-saison ?
"Loeb s'éloigne doucement (au classement) et les rallyes goudron, son terrain de jeu favori, se rapprochent. C'est l'expérience qui parle. Au niveau vitesse, je les mets tous les deux dans le même centième de seconde, mais sur la longueur d'un rallye l'un a l'expérience et l'autre apprend le métier. Loeb a pris une minute de pénalité vendredi, mais il s'est débrouillé, il a fait avec, c'est Loeb. Il a remonté, car il ne lâche jamais rien. J'ai tendance à penser que chez Citroën on a le chic pour s'inventer des histoires quand il n'y en a pas besoin, même si on retombe à chaque fois sur nos pieds. J'aimerais que l'on déroule nos rallyes de façon cohérente et conséquente, parce que la minute de pénalité de Loeb (pointage en avance au parc d'assistance) était ridicule, et le tonneau d'Ogier ridicule également."

AFP