Sébastien Ogier Citroën Juinior Team 9/05/2010
Sébastien Ogier Citroën Juinior Team 9/05/2010 | AFP PHOTO/Brendon O'HAGAN

Ogier veut "bien exploiter" sa position de départ

Publié le , modifié le

Sébastien Ogier, le coéquipier de Sébastien Loeb chez Citroën Racing, est arrivé au rallye de Jordanie avec le moral gonflé à bloc, suite à sa victoire au Portugal, fin mars, et l'envie de "bien exploiter" sa position de départ (4e sur la route vendredi).

Comment abordez-vous ce rallye de Jordanie ?
Il fait chaud, le +shakedown+ (ndlr: séance d'essais de jeudi) n'était pas très représentatif, car très court avec quatre virages. Ce n'était pas +top+ pour se remettre dedans, surtout que l'on n'a pas fait d'essais depuis le Portugal, et qu'on découvre les nouveaux pneus (ndlr: conçus par Michelin suite à de nombreuses crevaisons au Mexique et au Portugal). Je ne suis pas inquiet en termes de crevaisons, car cette fois les pneus sont très renforcés et on ne sera pas embêtés avec ça. On a dû perdre un peu en confort et en performance,
mais comme on a tous les mêmes pneus, ce ne sera pas un gros problème.

      
Quel est le bilan des reconnaissances... en voiture de location ?
C'était un petit retour en arrière, ça m'a rappelé le Junior-WRC. On est habitués à avoir nos voitures de reconnaissance, avec lesquelles on a nos repères, donc ça change un petit peu. Sans Tripmaster (ndlr: un GPS très précis), c'est un peu plus approximatif et c'est une difficulté supplémentaire. Il y a énormément de végétation dans la spéciale au bord du Jourdain (ndlr: ES9 et ES12, vendredi), du coup il y a beaucoup de virages en aveugle, et très peu de repères visuels dans les autres spéciales très vallonnées, en plein désert.
      
Quelle sera votre stratégie, sur deux jours de course seulement ?
Je suis content d'être ici, c'est une épreuve à la fois difficile et très belle. J'aurai une bonne position de départ, mis à part Petter (Solberg) qui part derrière moi. Je serai avantagé par rapport aux trois autres devant (Hirvonen, Loeb, Latvala), alors je vais essayer de bien l'exploiter. Le retard du bateau a permis d'enlever le 1er jour, qui ne servait à rien, et tout le
monde va partir à fond dès la première spéciale de vendredi. Mais il ne faut pas dégoupiller tout de suite, car le rallye sera quand même long.

AFP