Ogier s'adjuge le Rallye de Suède

Ogier s'adjuge le Rallye de Suède

Publié le , modifié le

Sébastien Ogier (VW Polo-R) a remporté dimanche le rallye de Suède, deuxième manche du championnat du monde WRC, en devançant le Belge Thierry Neuville (Hyundai i20) et le Norvégien Andreas Mikkelsen (VW Polo-R). 3e à neuf secondes après avoir refait une grosse partie de son retard, dimanche à l'entame de la dernière journée, Ogier s'est imposé en patron sur les derniers secteurs chronométrés. Double champion du monde en titre et déjà vainqueur du rallye de Monte-Carlo en ouverture de saison, le Français consolide donc sa position de leader du championnat.

La victoire s'est jouée dans la dernière spéciale de 15 kilomètres. Mikkelsen, qui occupait la tête du rallye au départ de cette ultime épreuve, avec trois secondes d'avance sur Ogier et quatre sur Neuville, est parti à la faute dans une longue courbe à mi-parcours. Le Norvégien a perdu 40 secondes dans l'aventure, ainsi que ses chances de  remporter un premier succès en WRC. Vainqueur de la Power Stage devant Neuville et le Norvégien Mads Ostberg, Ogier ne laissait pas passer l'aubaine d'aller signer sa 27e victoire. Celle-ci lui permet aussi de creuser l'écart au championnat. Son dauphin au début du rallye, le Finlandais Jari-Matti Latvala, n'ayant marqué aucun point, échouant hors du top-10 suite à une sortie de route vendredi.

Ce même jour d'ailleurs, Ogier avait aussi perdu du temps, trahi par des essuie-glaces défectueux avant de fissurer son pare-brise puis, pénalisé en terme de visibilité alors que la neige s'était mise à tomber sur les forêts suédoises et norvégienne, il avait heurté un mur de neige, perdant 30 secondes. Mais le champion du monde a de la ressource et il s'est appliqué dès le lendemain à réduire son écart, d'abord avec Mikkelsen puis avec Neuville. Avant de profiter à son tour des problèmes rencontrés par ses adversaires, pour bonifier ces faits de course en temps. C'est le signe indéniable des grands pilotes. 

Réaction:

Sébastien Ogier : "Avec trois secondes à reprendre sur les quinze derniers kilomètres, j'étais dans une situation compliquée. J'ai attaqué en prenant beaucoup de risques. J'ai essayé de mettre la pression sur Andreas (Mikkelsen). Cela a fonctionné puisqu'il a craqué. Ce doit être frustrant pour lui car il était tout près d'une première victoire en WRC. Mais je pense que ma victoire est méritée. Il a fallu aller la chercher. C'était loin d'être gagné d'avance avec cette position (d'ouvreur) sur la route. On a fait un magnifique rallye avec juste une erreur le vendredi. De la première à la dernière spéciale, ce fut à fond tout le temps. Nous n'avons jamais calculé

Le classement du rallye de Suède (après les 21 spéciales):
1. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/FRA/Volkswagen Polo-R) en 2 h  55:30.5
2. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/BEL/Hyundai i20) à 6.4
3. Andreas Mikkelsen-Ola Floene (NOR/NOR/Volkswagen Polo-R) à 39.8
4. Ott Tanak-Raigo Molder (EST/EST/Ford Fiesta RS) à 2:26.0
5. Hayden Paddon-John Kennard (NZL/NZL/Hyundai i20) à 3:31.5
6. Elfyn Evans-Daniel Barrit (GBR/GBR/Ford Fiesta RS) à 3:53.0
7. Kris Meeke-Paul Nagl (GBR/IRL/Citroën DS3) à 4:05.8
8. Martin Prokop-Jan Tomanek (CZE/CZE/Ford Fiesta RS) à 4:26.0
9. Yurii Protasov-Pavlo Cherein (UKR/UKR/Ford Fiesta RS) à 5:32.2
10. Mads Ostberg-Jonas Andersson (NOR/SWE/Citroën DS3) à 6:50.9
    ...
12. Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/Volkswagen Polo-R) à 9:11.9

Christian Grégoire