Sébastien Ogier
Sébastien Ogier au volant de sa Polo R | AFP - FRANCISCO LEONG

Ogier presque seul au rallye du Portugal

Publié le , modifié le

Après les abandons de Dani Sordo (Citroën DS3) et de Thierry Neuville ((Ford Fiesta RS), Sébastien Ogier n'a plus vraiment de rivaux sur le rallye du Portugal. A l'issue de la deuxième journée, le leader du championnat compte 34"8 d'avance sur le Finlandais Jari-Matti Latvala (Volkswagen Polo R). Les autres pilotes, à commencer par le 3e du classement, Mikko Hirvonen (Citroën DS3), sont relégués au-delà de la minute (1'08"5).

Volkswagen semble idéalement parti pour réaliser un doublé au Portugal. La domination des Volkswagen sur la terre portugaise a été facilitée par  l'arrêt de la Citroën DS3 de l'Espagnol Dani Sordo, endommagée par une pierre  dès la première spéciale du jour. Sordo, dauphin d'Ogier  la veille, menaçait même de combler l'écart de 4"4 quand la rocaille des collines de la région de l'Algarve a coupé court  à ses ambitions. Cette spéciale de Santana da Serra, un parcours très exigeant de 31,12 km,  a également coûté cher au Belge Thierry Neuville (Ford Fiesta RS), qui a brisé  sa suspension après avoir lui aussi heurté une pierre alors qu'il pointait au  5e rang du classement général à l'issue de la première journée. Vendredi, Ford avait déjà vu son chef de file, le Norvégien Mads Ostberg,  partir en tonneaux et perdre ses chances de rééditer son succès de l'an dernier.

"On a fait une très belle journée. Pas d'erreurs, un gros rythme et puis on  a augmenté notre avance", a déclaré Ogier à sa descente de voiture, jugeant  toutefois que "tout peut encore arriver" dimanche.  "On ne peut pas encore parler d'avance confortable parce que la dernière  journée va être très longue", a-t-il ajouté en pensant à ces deux passages à  Almodovar, une des plus longues tirades de toute la saison (52,3km). Même encore affaibli par les séquelles d'une grippe, le Français de 29 ans  a aisément dominé les débats de samedi, marqués d'emblée par l'accident de  l'Espagnol Daniel Sordo (Citroën DS3), qui a dû se retirer pour la journée  après avoir heurté un arbre et cassé une roue. "C'est vraiment dommage parce qu'avant ça j'étais en train de faire une  super spéciale, je me sentais super à l'aise avec la voiture", a regretté le  pilote Citroën. 

Sordo dehors, Sébastien Loeb absent car il n'a inscrit que quatre rallyes à  son programme cette année, l'équipe Citroën a placé tous ses espoirs chez  Hirvonen, troisième sur toutes les spéciales de la journée sauf la dernière, où  il a fait deuxième. "J'ai été surpris de la vitesse des Volkswagen sur certains secteurs", a dû  reconnaître le Finlandais, qui ne semblait pas en mesure d'en découdre dimanche  avec les Polo R en raison de l'usure de ses pneus.

La journée de Sébastien Ogier Voir la video

Classement à l'issue de la 2e journée

 1. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/VW Polo R)              2h36:55.1
2. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (FIN/VW Polo R)          à       34.8
3. Mikko Hirvonen-Jarmo Lethinen (FIN/Citroën DS3)                  1:08.5
4. Evgeny Novikov-Ilka Minor (RUS-AUT/Ford Fiesta RS)               4:23.9
5. Nasser Al-Attiyah-Giovanni Bernacchini (QAT-ITA/Ford Fiesta RS)  6:19.2
6. Andreas Mikkelsen-Mikko Markkula (NOR-FIN/VW Polo R)             7:22.3
7. Denis Kuipers-Robin Buysmans (NED/Ford Fiesta RS                 8:29.0
8. Esapekka Lappi-Janne Ferm (FIN/Skoda Fabia S2000)               10:49.3 (1er catégorie WRC-2)
9. Khalid Al Qassimi-Scott Martin (ARE-GBR/Citroën DS3)            11:09.9
10. Martin Prokop-Michal Ernst (CZE/Ford Fiesta RS)                11:10.0
 ...
Meilleurs temps dans les épreuves spéciales: Ogier (ES1, ES8, ES9, ES10,  ES11), Ostberg (ES2), Sordo (ES3, ES4), Hirvonen (ES5), Latvala (ES6, ES7).