Sébastien Ogier, Volkswagen
Sébastien Ogier au volant de sa Volkswagen | ALFREDO ESTRELLA / AFP

Ogier pour la passe de trois au Portugal

Publié le , modifié le

Vainqueur en Suède et au Mexique, Sébastien Ogier se présente avec le costume de favori au Portugal. Un rallye que le leader du championnat du monde WRC a déjà remporté à deux reprises (2010, 2011).

Seul Sébastien Loeb a battu Sébastien Ogier cette saison. C'était lors du rallye inaugural à Monte-Carlo. Depuis, l'ancien coéquipier du nonuple champion du monde chez Citroën a pris sa revanche en Suède avant de confirmer sa suprématie au Mexique. Tous repoussés à plus de trois minutes sur la piste américaine, ses concurrents n'avaient pu rivaliser. De retour en Europe, Ogier veut enfoncer le clou au volant de sa Wolkswagen. Deux fois vainqueur au Portugal en 2010 puis en 2011, l'actuel leader du championnat du monde part favori.

Hirvonen et Ostberg en concurrents principaux

Il devra toutefois se méfier de Mikko Hirvonen et de Mads Ostberg en Lusitanie. Déclassé l'an passé après avoir été déclaré vainqueur, le Finlandais voudra remporter une épreuve qui manque à son palmarès. "Je n'ai pas d'autre objectif ce week-end: je veux me  battre pour la victoire dès les premiers kilomètres", a-t-il affirmé. Victorieux pour la 15e fois de sa carrière en Sardaigne en Octobre, le quadruple vice-champion du monde (2008, 2009, 2011, 2012) aura à cœur d'assumer son statut pour ne pas laisser s'échapper Ogier au classement général. Pour Ostberg, vainqueur du rallye la saison dernière, il s'agira de rééditer la même performance. "Cela va sans dire mais je pars pour défendre mon titre acquis l'an  dernier", a confié le Norvégien, sans détours. Cinquième du général, le pilote Ford avait été l'adversaire le plus coriace du Français sur les pistes mexicaines avant de connaître des problèmes électriques sur sa voiture.

Dans le sillage d'Ostberg, l'écurie américaine avait réalisé un triplé historique en 2012, Novikov et Solberg ayant pris place sur le podium. Prokop et Kuipers 5 et 6e, les Ford avaient trustés les cinq premières places dans la péninsule ibérique avec huit voitures engagées. Cette année, elles seront encore six. Les conditions météo tiendront un grand rôle dans le déroulement de ce rallye du Portugal. Les bourrasques de vent lors de la précédente édition avaient conduit à de nombreuses sorties de  route comme celles de Latvala et de Solberg, les deux pilotes Ford, et la nuit avait été fatale au Français Sébastien Loeb, auteur d'une mésentente avec son co-pilote Daniel Elena. 

Ogier pour renforcer sa suprématie

Sans le champion du monde en titre, qui n'a inscrit que quatre  rallyes à son programme cette année, l'épreuve semble aussi ouverte que l'an  passé. Après sa victoire à Monte Carlo et sa 2e place en Suède, Loeb ne reprendra le volant de sa Citroën DS3 que pour l'Argentine en mai et la France en octobre. "Lorsque les conditions sont sèches, le terrain est dur et offre une bonne  adhérence. Mais lorsqu'il pleut, il s'assouplit beaucoup, devient boueux et le  grip s'en trouve très limité. Je souhaite vraiment que ce soit sec", a souligné Ogier. Fort de son bon début de saison, le  constructeur allemand a décidé d'aligner aux côtés du pilote gapençais et du  Finlandais Jari-Matti Latvala, une troisième voiture confiée au Norvégien Andreas Mikkelsen, double champion IRC.

Classement pilotes (après 3 des 13 manches):
1. Sébastien Ogier  (FRA) 74 pts
2. Sébastien Loeb (FRA) 43
3. Mikko Hirvonen (FIN) 30
4. Dani Sordo (ESP) 27
5. Mads Ostberg (NOR) 26

Jerome Carrere