Sébastien Ogier sur sa Volkswagen
Sébastien Ogier sur sa Volkswagen | AFP - Micke Franson

Ogier passe devant Loeb en Suède

Publié le , modifié le

Sébastien Ogier (Volkswagen) est en tête du rallye de Suède, après les quatre premières épreuves spéciales de la 1re journée, disputées à Karlstad (ES1) et aux alentours d'Hagfors (ES2 à ES4).

Ogier: "D'abord stabiliser l'écart"

Ogier, 2e du rallye de Monte Carlo le mois dernier à l'occasion de sa  première course au volant d'une Polo R, devance de 10 secondes et 1/10e son compatriote Sébastien Loeb (Citroën) et de 10 secondes et 9/10e le Finlandais Jari-Matti Latvala, son coéquipier chez Volkswagen et vainqueur en Suède l'an dernier. "On a bénéficié de notre meilleur temps aux essais qualificatifs de jeudi. Je n'ai pas trop attaqué après avoir eu connaissance des mésaventures de Mikko Hirvonen. Dix secondes d'avance cela ne laisse pas une marge énorme alors que nous sommes au début du rallye et notre objectif cet après-midi va être d'au moins stabiliser cet écart", a déclaré Ogier à sa descente de voiture. 

Hirvonen pris au piège

Le Finlandais Hirvonen, pilote officiel Citroën, a perdu 25 minutes dans l'ES2 après avoir été bloqué dans un mur de neige, perdant toute chance de remporter le rallye pour la troisième fois.  "C'est toujours piégeux, il est difficile de rester détendu mais tout va bien. La voiture marche bien", a poursuivi Ogier. "Avec ces nouveaux pneus larges, dès qu'on sort un peu de la trace, la voiture ne demande qu'à partir. Oui, c'est piégeux", a confirmé Loeb. Avec la sortie de route d'Hirvonen, le champion du monde demeure le  meilleur pilote Citroën en course. "Avec cette nouvelle situation, il n'y a que  moi qui peux rapporter des gros points à Citroën, mais d'un autre coté j'essaie  de rester dans un rythme offensif, car, ici, si on perd le rythme, on est  complètement arrêté", a-t-il expliqué.

Gilles Gaillard