Ogier: "Nos chances de l'emporter étaient minces"

Ogier: "Nos chances de l'emporter étaient minces"

Publié le , modifié le

"Nos chances de l'emporter étaient minces", a souligné un Sébastien Ogier "très content" après sa victoire dimanche au Rallye du Mexique, qui lui permet de reprendre la tête du Championnat du monde des rallyes.

Vous signez une deuxième victoire en trois rallyes, quel est votre sentiment ?
Sébastien Ogier : "On a fait un très bon week-end et on est très contents de repartir avec 29 points (25 en réalité, après avoir été pénalisé pour avoir coupé une chicane dans la Power Stage, dont il avait terminé 2e, engrangeant quatre points supplémentaires qui lui ont par la suite été retirés, nldr). On a tout donné du début à la fin, on n'a pas fait beaucoup d'erreurs. Vendredi, on a limité la casse en étant deuxièmes sur la route. Samedi, dans des conditions meilleures, on a fait de très bons chronos. Et aujourd'hui (dimanche), on a terminé le travail".

Pensiez-vous que la victoire était envisageable malgré votre position de départ ?
SO : "C'était difficile. Nos chances étaient très minces étant donné notre position de départ. Mais cette saison, il y aura toujours des pilotes mal placés (au Championnat, ndlr) qui débuteront avec un bel avantage et seront difficiles à aller chercher. On ne risque pas de voir beaucoup de leaders l'emporter sur terre. A l'heure actuelle, être en tête du WRC, ça comporte pas mal de frustrations".

Avec les déboires de Thierry Neuville (Hyundai), vous reprenez la tête du Championnat. Comment envisagez-vous la lutte cette saison ?
SO : "Mon but, c'est le Championnat, même si commencer la saison en remportant deux rallyes sur trois, cela fait forcément plaisir. D'ailleurs, pour nous, l'important vendredi soir c'était de reprendre Kris (Meeke, Citroën) qui est un rival au Championnat (Ogier, quatrième, était aussi devancé par Sébastien Loeb et Dani Sordo qui ne sont pas engagés pour toute la saison, ndlr). On fait donc une bonne opération, mais la saison est longue. Il y aura d'autres rallyes sur terre où ce sera compliqué, mais nous n'avons pas grand chose à nous reprocher sur le début de saison. On a gagné les deux courses qu'on pouvait gagner".

Cette victoire est-elle aussi celle de votre Ford Fiesta ?
SO : "On a vraiment senti qu'on avait franchi un cap par rapport à l'an dernier. Sur la deuxième partie de saison, on était un poil moins vite que nos concurrents mais, dès le Monte-Carlo (première manche de 2018, en janvier, ndlr), j'ai senti une amélioration. On progresse tous ensemble, l'équipe fait vraiment du bon boulot depuis un an. Dans cette voiture, je me sens plus à l'aise, les sensations sont meilleures et la performance est au rendez-vous".
 

AFP