Ogier
Sébastien Ogier sera au volant de la Polo-R en WRC la saison prochaine | AFP - FREDERICK FLORIN

Ogier : "Ne pas me tromper d'objectif"

Publié le , modifié le

Le Français Sébastien Ogier, qui débutera en janvier la saison 2013 du Championnat du monde des rallyes (WRC) dans une nouvelle voiture, la Volkswagen Polo-R, ne veut "pas se tromper d'objectif", a-t-il affirmé samedi à Monaco lors de la présentation de sa voiture.

Q: Comment envisagez-vous les retrouvailles avec Sébastien Loeb au Rallye  Monte-Carlo (17-20 janvier) ?
R: "C'est une pression qu'on essaie de me mettre, mais il ne faut pas que  j'y pense. Je sais qu'on va beaucoup m'en parler, mais je ne veux pas me  tromper d'objectif. Je commence une aventure avec Volkswagen, on va penser  championnat, et lui non. Ce sera la première course de notre voiture, et le  début d'une 3e saison pour la (Citroën) DS3, donc, beaucoup de choses sont  différentes sur le papier. J'ai toujours été un compétiteur, j'aime me battre,  et si la voiture en a les capacités, on fera tout ce qu'il faut pour y arriver.  Je serais déçu de ne pas être sur le podium au Monte-Carlo, car c'est un rallye  que j'ai déjà remporté (en IRC, en 2009) et qui me tient à coeur, parce que je  suis né dans les Hautes-Alpes. Une place dans le Top 5 serait un très bon  résultat."
      
Q: Pensez-vous que la Polo-R sera au niveau de ses concurrentes ?
R: "Ce serait une surprise, car les autres sont déjà là depuis tellement  d'années qu'on ne peut pas imaginer les concurrencer d'entrée. On sait qu'on a  encore quelques points à améliorer, je ne souhaite pas en parler, mais j'en  suis conscient. Pour faire une voiture performante en WRC, il faut surtout  faire attention à tous les détails, leur accorder la plus grande importance, et  c'est ça qui fait la différence. Peut-être qu'on aura cette bonne surprise. Je  suis impatient de faire les premiers chronos dans cette voiture. Vous aurez du  mal à m'entendre dire un jour que je suis satisfait, c'est à la fois une  qualité et un défaut, de toujours en vouloir plus, de repousser les limites. Je  pourrai m'avancer un petit peu plus quand j'aurai fait quelques spéciales."
      
Q: Comment s'est passée cette saison 2012, dans la Skoda Fabia S2000, en  course (4000 km de spéciales) et dans la Polo-R (6000 km d'essais) ?
R: "Il y a eu un peu de frustration et des moments un peu difficiles, où la  motivation était un peu en baisse, surtout à partir de la mi-saison.  Maintenant, ça fait partie du passé et le côté le plus excitant du projet avec  Volkswagen commence, même s'il y aura encore des galères, et encore beaucoup de  travail à accomplir. La saison qui s'annonce va être très intéressante. Ce ne  sera pas facile de trouver le rythme idéal d'entrée, surtout sur un Rallye  Monte-Carlo où il est très facile de se faire piéger. Il faudra éviter de  vouloir trop en faire trop tôt, de vouloir se comparer aux autres tout de  suite, et prendre le temps de se mettre à l'aise dans la voiture."

AFP