Sebastier Ogier Volkswagen
Sebastier Ogier (Volkswagen) | BASTIEN BAUDIN / DPPI MEDIA

Ogier en tête au Portugal

Publié le , modifié le

Le Français Sébastien Ogier (VW Polo-R) a conservé la tête du rallye WRC du Portugal à l'issue des six spéciales (ES8-ES13) de la deuxième journée courues samedi dans le sud du pays. Auteur de cinq temps scratch, le champion du monde en titre possède dorénavant 38 secondes et 1/10e d'avance sur le Finlandais Mikko Hirvonen (Ford Fiesta RS) et 1 minute 26 secondes et 7/10e sur le Norvégien Mads Ostberg (Citroën DS3).

Après une première journée au cours de laquelle il avait, comme beaucoup de concurrents, rencontré des problèmes de pneus, et où il a perdu 6 secondes sur Hirvonen, Sébastien Ogier a remis les pendules à l'heure. Dès les premières spéciales, il a imposé son empreinte et repris la tête à l'issue de l'ES9, la spéciale la plus longue de la journée avec près de 32km, mais il ne comptait que 3 secondes d'avance sur le Finlandais à la mi-journée. Il a ensuite, dans les dernières spéciales au programme, fait la différence en réalisant cinq temps scratch sur six, et totalement renversé la situation. 

"Mikko résiste  vraiment bien. Cela faisait un moment qu'il n'avait pas été aux avant-postes. On n'a pas réussi à lui prendre beaucoup de temps ce matin", déclarait Ogier à la mi-journée. "Il a probablement de moins en moins de pneus soft et a tendance à les user plus vite que nous", avait-il ajouté. Car la clef du succès samedi semble avoir dépendu également du style de pilotage. Hirvonen, qui a été rapide dans l'absolu en reprenant du temps au Norvégien Mads Ostberg - dorénavant 3e au volant de sa Citroën DS3 après la sortie de route de l'Estonien Tanak dans l'ES10 - est revenu au parc fermé avec des pneus quasiment lisses.

"On a fait le plus dur aujourd'hui, mais il a fallu rouler très propre tout en allant vite", a souligné Ogier. Et d'expliquer sa méthode. "Pour solliciter les pneus le moins possible, il faut éviter les blocages de roues au freinage, essayer de ne pas mettre trop de volant en virage et ne pas faire trop patiner  les roues à la réaccélération. Piloter en souplesse en quelque sorte".

 Classement après la 2e journée

1. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Volkswagen Polo-R) 3 h 03.39.8
2. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Ford Fiesta RS) à 38.1
3. Mads Ostberg-Jonas Andersson (NOR-SWE/Citroën DS3) 1:26.7
4. Dani Sordo-Marc Marti (ESP/Hyundai i20) 1:46.7
5. Henning Solberg-Ilka Minor (NOR/Ford Fiesta RS) 4:29.9
6. Andreas Mikkelsen-Mikko Markkula (NOR-FIN/Volkswagen Polo-R) 4:44.8
7. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20) 7:21.4
8. Martin Prokop-Jan Tomanek (CZE/Ford Fiesta RS) 7:21.5
9. Juho Hänninen-Tomi Tuominen (FIN/Hyundai i20) 7:30.6
10. Nasser Al-Attiyah-Giovanni Bernacchini (QAT-ITA/Ford Fiesta S2000)  9:24.7 (1er WRC2)

Christian Grégoire

Rallye