Sébastien Ogier
Le pilote VW, Sébastien Ogier, à l'attaque sur la neige de Suède | AFP - JONATHAN NACKSTRAND

Ogier en successeur

Publié le , modifié le

Avec la semi-retraite de Sébastien Loeb, et la nouvelle confiance qui lui est accordée chez Volkswagen, Sébastien Ogier peut enfin se place comme le digne successeur de son ancien coéquipier chez Citroën. Il l'a démontré en dominant vendredi la première journée du rallye du Suède alors que Loeb était plutôt en retrait (à 31"4). Tout au long de la journée, Ogier n'a cessé d'accentuer son avance.

Crédité de 10 secondes d'avance à l'issue des trois premières spéciales de la journée, Ogier se permettait de tripler son capital en seulement 63 km et trois victoires lors de la boucle retour. Ogier a paru intouchable avec une voiture en rôdage dont il devait prendre la mesure, laissant loin derrière les Nordiques qui étaient pourtant sur leur terrain, habituellement propice pour eux aux résultats.

5/7 pour Ogier

Avec la mésaventure de Mikko Hirvonen dès l'ES2 -le Finlandais a percuté un mur de neige et a perdu 25 minutes - Loeb, nonuple champion du monde de rallye, s'est retrouvé le seul pilote Citroën à pouvoir défendre au plus haut niveau la marque aux chevrons ce week-end. Une position qui ne l'inquiètait pas vraiment. Maklgré touit, même en se montrant résolument offensif, Loeb a reconnu qu'il n'avait pas pu aller plus vite ce vendredi et que l'écart creusé par Ogier serait difficile à combler. Pour le champion du monde semi-retraité, le "plaisir" de participer à sa dernière course sur les pistes enneigées suédoises semblait encore au rendez-vous, mais son attention se portait plus vers le pilote qui le suivait au classement général pour seulement une seconde et demi.

Le Finlandais Jari-Matti Latvala, coéquipier d'Ogier et dernier vainqueur en Suède aimerait bien trouver les bons réglages de sa voiture cette nuit pour assurer un historique doublé à Volkswagen. Le Norvégien Mads Ostberg, qui le remplace cette année dans le baquet d'une Ford Fiesta a été le seul pilote à arracher une spéciale au festin d'Ogier, vainqueur de 5 des 7 rendez-vous de la journée.

Classement après la 1ère journée

1. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/VW Polo R)      1 h 16:00.1
2. Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA/Citroën DS3)         à      31.4
3. Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/VW Polo R)             33.1
4. Mads Ostberg-Jonas Andersson (NOR-SUE/Ford Fiesta RS)        42.3
5. Evgeny Novikov-Ilka Minor (RUS-AUS/Ford Fiesta RS)         1:11.7
6. Portus Tidemand-Ola Floene (SUE-NOR/Ford Fiesta RS)        1:22.1
7. Juho Hanninen-Tomi Tuominen (FIN/Ford Fiesta RS)           1:49.5
8. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Ford Fiesta RS)      2:00.2
9. Henning Solberg-Stefan Prevot (NOR-BEL/Ford Fiesta RS      3:25.3
10. Martin Prokop-Michel Ernst (CZE/Ford Fiesta RS)            4:43.3
 
Meilleurs temps dans les épreuves spéciales: Loeb 1 (ES1), Ogier 5 (ES2,  ES3, ES5, ES6, ES7), Ostberg 1 (ES4), Hirvonen 1 (ES8)

Christian Grégoire