Sebastien Ogier Volkswagen
Sebastien Ogier (Volkswagen) | ANDREAS SOLARO / AFP

Ogier défie Citroën sur ses terres

Publié le , modifié le

S'il dispose d'une chance d'obtenir le titre mondial dès le Rallye d'Allemagne qui débute ce jeudi, Sébastien Ogier a surtout l'occasion d'accroître son avance au championnat du monde. Mais le pilote Volkswagen devra s'imposer sur les terres de Citroën, qui a remporté les dix dernières éditions de cette épreuve.

Sur la route, Sébastien Ogier est rapide. Si rapide qu'il pourrait remporter le titre de champion du monde dès le mois d'août ! Une prouesse que même le grand Sébastien Loeb n'a jamais réussi à réaliser. Certes, il faudrait un sacré concours de circonstances pour que le Français décroche sa première couronne mais la probabilité existe. Pour cela, il faudrait qu'il s'impose tout en espérant que ses deux derniers rivaux, Jari-Matti Latvala et Thierry Neuville ne marquent pas de points. Sinon, le Gapançais peut toujours la jouer placé en espérant décrocher la timbale lors du prochain rallye, en Australie. Mais l'attentisme n'est pas vraiment la spécialité de la maison Ogier. "Compte tenu de mon avance au classement, je ne dois pas gagner à tout prix. Mais nous arrivons en confiance alors pourquoi ne pas le faire", déclare le pilote Volkswagen. Vu sous cet angle en effet... 

Une hégémonie à briser, un public à séduire 

S'il a besoin de motivation supplémentaire, Ogier peut toujours se dire qu'il va chasser sur les terres de Citroën et de Loeb, qui a fait gagner la marque aux chevrons neuf fois sur les dix dernières éditions en Allemagne. La seule fois où l'Alsacien n'a pas gagné, Ogier, alors chez Citroën, s'en est chargé. Mais cette fois la donne a changé. Volkswagen a fait une entrée fracassante en WRC et la Polo voudra absolument briller devant son public. Reste à savoir comment se comportera le bolide teuton sur l'asphalte, une configuration jusque-là inédite cette saison car depuis le Monte-Carlo, couru en janvier sur des routes enneigées donc pas  vraiment en configuration asphalte, le championnat a fait la part belle à la  glisse avec une série de sept rallyes sur neige et sur terre.

Dominée par le ticket Ogier-Polo cette saison, déjà vainqueur de 5 des 8 rallyes disputés jusqu'ici, la marque française a l'occasion de sauver un peu l'honneur en Allemagne, sur l'un des tracés où la DS3 est la plus à son aise. Elle compte également sur Dani Sordo, grand spécialiste du bitume, et déjà trois fois deuxième dans la région de Trèves ."Je vise la victoire. Ce n'est pas un secret: je  me sens particulièrement à l'aise sur ce revêtement même si le rallye  d'Allemagne avec ses spéciales très différentes les unes des autres ne tolère  aucune déconcentration", prévient l'Espagnol. Il faudra que ce dernier soit extrêmement solide s'il veut faire la nique à Volkswagen sur ses terres .

Julien Lamotte