Sébastien Ogier et Julien Ingrassia
Sébastien Ogier et Julien Ingrassia, les nouveaux patrons du WRC | DR

Ogier : "Comme si c'était fait"

Publié le , modifié le

Sébastien Ogier, à qui il ne manquait qu'un point pour être sacré champion du monde après sa victoire au rallye d'Australie dimanche, estime que pour le titre, "c'est comme si c'était fait". Si le titre sur les terres de Loeb ne fait aucun pli, Ogier lance déjà son match face à l'Alsacien qui disputera son dernier rallye. Le Gapençais ne vise que la victoire !

Sébastien, quel sentiment domine après cette victoire qui n'est  toutefois pas suffisante pour décrocher le titre ?
Sébastien Ogier: "Pour être honnête, j'éprouve un sentiment étrange. A l'arrivée,  quand j'ai franchi la ligne, je me suis dit +c'est bon, on est champions+. Puis  quand j'ai entendu à la radio +Bravo, vous avez gagné mais vous n'êtes pas  encore champions+, j'ai été un peu surpris. C'était la confusion. La crevaison  de Mikko (Hirvonen) permettait à Thierry (Neuville) de prendre la deuxième  place et reporter notre titre. J'avoue avoir été un peu choqué... Avant le  rallye, on savait que ce scénario pourrait se produire. Mais quand on voit le  déroulement de ce week-end jusqu'à l'entame de la dernière spéciale, on pensait  vraiment être sacrés ici. Donc oui, c'est frustrant même si on a rapidement  retrouvé le sourire car le plus important était de gagner le rallye et la Power  Stage".
   
Il ne vous manque qu'un point. Dans votre tête, vous êtes déjà champion  du monde ?
SO: Bien sûr. C'est comme si c'était fait. Il reste trois courses. Ca  devrait se faire (il rit). C'est quasiment fait même si on ne peut pas encore  le marquer sur papier, ni vraiment fêter le titre. On va quand même célébrer la  victoire et surtout se réjouir du fait que Volkswagen creuse encore l'écart au  championnat constructeur".
   
Vous pourriez être titré en Alsace début octobre. Ne craignez-vous pas  que Sébastien Loeb, qui y fera ses adieux aux rallyes, ne vous fasse une fois  de plus de l'ombre ?
SO: "A moi de faire en sorte de remporter le rallye et j'aurai ce que je  recherche là-bas. Mon objectif sera de gagner. Je veux devenir champion du  monde avec la manière. La seule chose qui me chagrine, c'est que j'ai  l'impression qu'on me rajoute une charge de travail supplémentaire. Il va  falloir gagner en France. Ce serait frustrant que Loeb gagne le rallye au  moment où je deviens champion du monde. Je ne pense pas mériter ça. A moi de faire en sorte que ce scénario ne se produise pas".

Vidéo: Neuville retarde le sacre d'Ogier

Voir la video

AFP