Ogier joie titre Volkswagen
Sébastien Ogier fête son premier titre mondial en WRC | DR

Ogier champion du monde WRC

Publié le , modifié le

Le suspense pour le titre mondial a été de courte durée au rallye d'Alsace. Dès la première spéciale qui servait de power stage, Sébastien Ogier a obtenu sa première couronne WRC. Thierry Neuville n'ayant pas été en mesure de remporter le seul point en jeu (2e), le pilote Volkswagen ne peut plus être rejoint au classement. Le Gapençais est libéré d'un poids et va pouvoir se lâcher face à Sébastien Loeb (Citroën) qui dispute le dernier rallye de sa carrière en Alsace. Même si huit titres séparent encore Ogier de Loeb, les deux hommes font désormais partie du même club fermé des champions du monde WRC.

Tout le monde attendait le passage des ténors. Pour les adieux du public strasbourgeois à Sébastien Loeb et pour adouber un nouveau roi. Le natif d'Haguenau sera fêté tout le week-end. Ogier est lui déjà à la fête. Le sacre de Sébastien Ogier ne faisait aucun doute à trois manches de la fin du championnat mais il restait une dernière formalité à accomplir. C'est Dani Sordo (Citroën) qui a tamponné le palmarès d'Ogier en remportant la spéciale devant Thierry Neuville, dernier pilote à pouvoir empêcher Ogier de coiffer le titre. Cinq petits kilomètres pour la gloire.  "C'est surprenant que ça se passe avec 5 km mais c'est vraiment génial, a commenté le pilote Volkswagen. C'est une saison idéale. Je suis fier de l'équipe car on est parti de rien l'an dernier. Faire qu 'on a fait, c'est génial", a indiqué Ogier après la power stage.

Un poids en moins

Désigné héritier de Loeb il y a quelques années, Ogier était attendu au tournant. En misant sur Volkswagen plutôt que de patienter chez Citroën, il a prouvé cette saison que son choix était le bon. Sans son nonuple champion du monde, Citroën n'est plus cette incroyable machine à gagner (un seul succès en 2013 pour Sordo, ndlr). Ogier aura dû être la nouvelle star de la marque mais son cas a été mal géré à Satory. C'est Volkswagen qui en profite. Le constructeur allemand est lui aussi le grand gagnant de cette association (5 victoires pour Ogier et 1 pour Latvala). Il brigue dès sa première année le grand chelem avec le titre constructeur. Cette couronne, Ogier veut l'offrir à son employeur en s'imposant en Alsace. Libéré d'un poids, le Gapençais vise le panache. "Maintenant, ce sera tout pour la victoire, assure-t-il. On veut prendre le maximum de plaisir. Il y aura une petite célébration ce soir avec l'équipe mais on va très vite se reconcentrer." Et gagner face à Loeb serait la cerise sur le gâteau.