Rallye de Monte-Carlo : Ogier prend la main, Tänak se crashe

Publié le , modifié le

Auteur·e : Xavier Richard
Sébastien Ogier (Toyota) Monte Carlo
Sébastien Ogier (Toyota) à l'assaut du Monte Carlo | THOMAS FENETRE / DPPI Media / DPPI

La défense du titre de champion du monde WRC a mal débuté pour l'Estonien Ott Tänak. Le pilote Hyundai est violemment sorti de la route dans la 4e spéciale du rallye de Monte-Carlo. Un crash à très haute vitesse qui a fortement endommagé la voiture mais qui a laissé l'équipage indemne. A l'issue de la 2e journée, le suspens est total entre Sébastien Ogier (Toyota), Thierry Neuville et Elfyn Evans. Le Français a pris l'avantage dans la dernière spéciale du jour mais l'écart est infime avec la Yaris du Britannique (+1"2) et la i20 du Belge (+6"4).

Ce sont des images qui font froid dans la dos. Des crashes que seuls le WRC nous réserve, surtout sur les routes escarpées du Monte-Carlo. Lancé à près de 180 km/h, Ott Tänak a basculé sur la droite de la route. Après un gros choc, la Hyundai est partie en tonneau  avant de glisser sur une autre portion de route en contre-bas. "Ils vont bien", a indiqué le directeur sportif de l'écurie Hyundai Andrea Adamo. "Je ne sais pas ce qui est arrivé. vous avez vu ce que j'ai vu, j'attends qu'il revienne mais j'étais surtout préoccupé par sa santé physique", a-t-il ajouté.

L'équipage a été transporté à l'hôpital de Monaco mais les premières informations sont rassurantes sur leur état de santé. S'il n'y a pas beaucoup de neige sur les routes du rallye, les plaques de glace rendent le parcours difficile depuis le début de l'épreuve jeudi soir. Plusieurs pilotes ont déjà été contraints à l'abandon sur sortie de route dont le Britannique Gus Greensmith (M-Sport Ford) qui est parti à la faute dans une épingle.

Cela n'a pas empêché Elfyn Evans de se porter en tête du rallye grâce à trois scratches successifs (ES3, ES4, ES5). Alors qu'il découvre sa Toyota, le Britannique a comblé son retard sur Thierry Neuville et l'a même dépassé à la mi-journée. Le Britannique a bataillé toute la journée pour garder la tête mais il a fini par se faire dépasser dans l'ES8, la dernière du jour. 1"2, c'est l'écart qui le sépare désormais du leader Sébastien Ogier. A domicile, le sextuple champion du monde s'est employé malgré des conditions délicates. "La fin de journée a été difficile, nos pneus étaient un peu usés, a-t-il expliqué. On est contents d'être là, ce n'est pas un mauvais chrono". On se dirige vers un match à trois pour la victoire finale, Sébastien Loeb (4e) étant déjà relégué à 1'06"9.

Classement du Rallye Monte-Carlo après 8 spéciales

1. Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (FRA-Toyota) 1:43:31.5
2. Thierry Neuville/Nicolas Gilsoul (BEL-Hyundai) à 1"2
3. Elfyn Evans/Scott Martin (GBR-Toyota) à 6"4 
4. Sébastien Loeb/Daniel Elena (FRA/MON-Hyundai) à 1'06"9
5. Esapekka Lappi/Jan Ferm (FIN-MSport Ford) à 1'57"2
6. Kalle Rovanperä/Jonne Halttunen (FIN-Toyota) à 2'19"2
7. Takamoto Katsuta/Daniel Barritt (JPN/GBR-Toyota)) à 5'18"7
8. Eric Camilli/François-Xavier Buresi (FRA-Citroën), 1er WRC3 à 8'06"2
9. Nicolas Ciamin/Yannick Roche (FRA-Citroën), 2e WRC3 à 9'04"0
10. Mads Ostberg/Torstein Eriksen (NOR-Citroën), 1er WRC2 à 9'37"2

Vainqueurs ES: Elfyn Evans (ES3, ES4, ES5), Thierry Neuville (ES2, ES8), Sébastien Ogier (ES1, ES6, ES7)
Principaux abandons: Ott Tänak (Hyundai), Gus Greensmith (MSport-Ford)