Loeb, un oeil sur la route, un autre sur Ogier

Publié le , modifié le

Du haut de ses six titres mondiaux, Sébastien Loeb attendait presque en vain l'arrivée d'un rival digne de son niveau. Avec Sébastien Ogier, l'Alsacien a peut-être trouvé à qui parler. Vainqueur au Portugal et convoité par Ford, Ogier est attendu au tournant pour la première édition WRC du rallye de Bulgarie. Plus à l'aise sur terre, le pilote Citroën doit encore prouver qu'il peut dépasser le maître sur asphalte. La tâche n'est pas simple !

Quand on parle asphalte sur WRC, on parle souvent français. Tradition nationale oblige, ils sont nombreux à avoir brillé sur le bitume (Auriol, Panizzi, Delecourt, Loeb, etc.). Il en est pourtant un qui n'est pas né sur le goudron mais sur terre : Sébastien Ogier. Une lacune que le pilote Citroën ne nie pas mais qu'il compte bien combler rapidement. Ca tombe bien, la Bulgarie sera faite d'asphalte. "C'est la surface sur laquelle j'ai le moins d'expérience, confirme Ogier. Ce  n'est pas pour autant que je ne l'aime pas. L'objectif va être de progresser et  de se rapprocher des meilleurs. Si j'arrive à faire un podium, ce sera un beau  résultat pour moi." Peut-on apprendre et rester ambitieux ? Le Gapençais l'espère. "On va se battre pour obtenir le meilleur résultat possible. On occupe une belle place au Championnat. On va essayer de la conserver et donc d'engranger le plus de points possibles. Ca passe avant tout par être à l'arrivée."

Finir sera le crédo de tous les pilotes dans ce rallye annoncé piégeux. Avec des spéciales rapides sur un vieux goudron parfois sans grip, il sera facile de partir à la faute "Cela va être la difficulté d'appréhender tous ces changements d'adhérence, explique Ogier. En outre, il y a beaucoup de végétation proche des routes et on a du mal à voir les cordes des virages. Il sont tous plus ou moins en aveugle et cachés." Malgré son expérience, Sébastien Loeb reste lui aussi vigilant. "Nous allons découvrir un nouveau parcours et il faudra jongler avecla  météo car des spéciales à 2.000 mètres d'altitude peuvent êtreperturbées par  des orages", ajoute le sextuple champion du monde, tranquille leader du championnat avec 38 pts d'avance sur son compatriote.

Plus qu'Ogier, Loeb voit surtout dans la multiplication des Citroën une raison de s'inquiéter. "Aujourd'hui on voit aussi de plus en plus de Citroën sur le terrain(ndlr: 5 dans 10 premières au rallye du Portugal). S'il y avait unavantage de piloter cette voiture, il n'existe plus maintenant car on atous la même. Il faut donc arriver à faire la différence à larégulière. Cela a toujours été serré avec Dani Sordo. Cela ne va pasêtre facile mais on va essayer." Chez Ford, on va essayer d'oublier le début de saison délicat pour se refaire la cerise en Bulgarie. Au menu de Hirvonen et Latvala pendant ces dernières semaines : des cours de rattrapage sur asphalte (pilotage sur un circuit anglais, rallye de Serbie, 24 Heures du Nurburgring pour Latvala, essais dans  le sud de la France pour les deux). Un programme chargé qui pourrait porter ces fruits ce week-end. Enfin du suspense ?

Classement pilotes:
1. S. Loeb (FRA) 126 pts
2. S. Ogier (FRA) 88
3. M. Hirvonen (FIN) 76
4. J-M Latvala (FIN) 72
5. P. Solberg (NOR) 63
6. D. Sordo (ESP) 49
7. M. Wilson (GBR) 38
8. F. Villagra (ARG) 26
9. H. Solberg (NOR) 24
10. K. Räikkönen (FIN) 15
11. M. Ostberg (NOR) 10
12. X. Pons (ESP) 6
13. J. Ketomaa (FIN) 4
14. M. Prokop (CZE) 2
. D. Kuipers (NED) 2
. K. Al Qassimi 2
17. P-G Andersson (SWE) 1
. A. Araujo (POR) 1
. A. Burkart (GER) 1

Classement constructeurs/écuries:
1. Citroën Racing 189 pts
2. Ford 163
3. Citroën Junior Team 106
4. Stobart-Ford 84
5. Munchi's Ford 40

ProgrammeVendredi, 1re journée (Dolna Banya-Dolna Banya): 384,82 km dont 118,68 km chronométrés en 4 épreuves spéciales (2 tracés)
09h00 (06h00 GMT): Sortie du parc fermé de Dolna Banya
10h05 (07h05 GMT): ES1 Batak Lake 1 (31,77 km)
11h38 (08h38 GMT): ES2 Belmeken Lake 1 (27,57 km)
13h02 (10h02 GMT): Assistance A, Dolna Banya (30 minutes)
14h37 (11h37 GMT): ES3 Batak Lake 2 (31,77 km)
16h10 (13h10 GMT): ES4 Belmeken Lake 2 (27,57 km)
17h14 (14h14 GMT): Assistance B, Dolna Banya (flexi-service, 45 minutes)
17h59 (14h59 GMT): Entrée dans le parc fermé de Dolna Banya

Samedi, 2e journée (Dolna Banya-Dolna Banya): 489,50 km dont 140,90 km chronométrés en 6 spéciales (3 tracés):
07h00 (04h00 GMT): Assistance C, Dolna Banya (15 minutes)
07h43 (04h43 GMT): ES5 Sestrimo 1 (27,46 km)
09h36 (06h36 GMT): ES6 Peshtera 1 (18,13 km)
10h54 (07h54 GMT): ES7 Lyubnitsa 1 (24,86 km)
12h24 (09h24 GMT): Assistance D, Dolna Banya (30 minutes)
13h22 (10h22 GMT): ES8 Sestrimo 2 (27,46 km)
15h15 (12h15 GMT): ES9 Peshtera 2 (18,13 km)
16h33 (13h33 GMT): ES10 Lyubnitsa 2 (24,86 km)
17h33 (14h33 GMT): Assistance E, Dolna Banya (flexi-service 45 minutes)
18h18 (15h18 GMT): Entrée dans le parc fermé de Dolna Banya

Dimanche, 3e journée (Dolna Banya-Dolna Banya): 195,24 km dont 94,52 km chronométrés en 4 spéciales (2 tracés):
08h00 (05h00 GMT): Assistance F, Dolna Banya (15 minutes)
08h46 (05h46 GMT): ES11 Muhovo 1 (29,53 km)
09h28 (06h28 GMT): ES12 Slavovitsa (17,73 km)
10h51 (07h51 GMT): Assistance G, Dolna Banya (30 minutes)
11h52 (08h52 GMT): ES11 Muhovo 1 (29,53 km)
12h34 (09h34 GMT): ES12 Slavovitsa (17,73 km)
13h15 (10h15 GMT): Assistance H, Dolna Banya (10 minutes)
14h00 (11h00 GMT): Arrivée et podium final, Borovets

Distance totale: 1069,56 km, dont 354,10 km en 14 spéciales (7 tracés)