Sébastien Loeb (Citroën DS3 WRC)
Sébastien Loeb dans la campagne galloise (Citroën DS3 WRC) | DR

Loeb triomphe toujours à la fin

Publié le , modifié le

Titillé par Sébastien Ogier ou poussé dans ses retranchements par Hirvonen, Sébastien Loeb (Citroën DS3) a coiffé une nouvelle couronne mondiale, sa propriété privée depuis 2004. L'Alsacien a remporté en Grande-Bretagne son huitième titre avant même la fin du dernier rallye de la saison. Victime d'un problème de radiateur pendant l'ES7, Mikko Hirvonen (Ford Fiesta RS) a finalement jeté l'éponge. En roue libre, Loeb n'en reste pas moins leader devant Latvala.

Le suspense n'aura pas duré bien longtemps. Si les miracles existent, il en fallait plusieurs pour que le Finlandais Mikko Hirvonen détrône Sébastien Loeb de son fauteuil. Remonté comme une pendule au départ, Hirvonen aura de quoi se mordre les doigts. Avec deux scratches consécutifs (ES5 et ES6), il venait de reprendre la tête à l'Alsacien. Avec l'aide de Jari-Matti Latvala et les malheurs d'Ogier, tous les rêves semblaient permis. 

Hirvonen avait compris tout de suite

Mais dans la dernière spéciale de la matinée, le pilote Ford a dû s'arrêter en raison d'un radiateur percé au contact d'une branche. S'il a pu rejoindre l'arrivée du secteur chronométré au ralenti, il en est ressorti avec un retard de trois minutes et 52 secondes sur son adversaire. Après le verdict du chrono, celui de ses mécaniciens était encore plus sévère puisqu'il fallait rapatrier la voiture sur un plateau à l'assistance de Builth Wells avec, quoi qu'il arrive, un énorme retard à combler. Avec vingt minutes de pénalité (5 par spéciale non disputée) et près de quatre concédées à Loeb sur la terre galloise, il n'y avait rien à faire à la régulière.

"Le titre, c'est fichu, j'en suis sûr", avouait Hirvonen en voyant sa Ford rentrer prématurément au parc d'assistance. Son patron Malcom Wilson attendait lui l'examen du moteur pour se prononcer. Sans radiateur pendant plusieurs kilomètres, le moteur de la Fiesta RS avait trop souffert pour repartir samedi en Super Rallye. Les mécanos avaient vu juste. Le Français pouvait donc ralentir quitte à laisser la victoire à la Ford de Latvala, menaçant après la mi-journée.

Loeb dépasse Schumacher

Ce RAC 2011 est également victime d'une sacrée hécatombe. Sébastien Ogier avait ouvert le bal jeudi en tutoyant un mur de beaucoup trop près. Vendredi, outre la crevaison rédhibitoire de Hirvonen, Dani Sordo (Mini) a lui terminé dans un fossé. "Tout ce que nous savons, c’est qu’ils sont sortis et que la voiture est dans un fossé, a indiqué le patron du team Dave Wilcock. L’équipage va bien. Nous allons les chercher. Je ne connais pas les dommages que la voiture a subi et s’ils pourront repartir demain." Si on ajoute les soucis de l'autre Mini de Meeke et la malchance de Solberg (crevaison), il ne reste plus grand monde dans le coup. A vrai dire, ils ne sont que deux : Loeb, et Latvala qui pointe à une petite seconde. La Ford privée de Mads Ostberg (à 1'13"5) et la Citroën privée de Solberg (à 1'21"3). Débarrassé de Hirvonen, le Français va maintenant pouvoir se confronter d'homme à homme à Latvala, jusqu'à la fin d'un rallye qu'il aimerait remporter pour transformer sa victoire en triomphe absolu.

Chez Citroën, on peut en tous cas sabrer le champagne. Hirvonen devait absolument marquer neuf points de plus que Loeb, au terme de ce rallye, pour l'empêcher d'être sacré pour la 8e année consécutive, nouveau record absolu en sport automobile. Seul le motard italien Valentino Rossi a fait mieux que l'Alsacien, mais sur deux roues. L'Allemand Michael Schumacher, toujours en activité chez Mercedes, a pour l'instant un compteur bloqué à sept titres de champion du monde de Formule 1. Doublé par Loeb, il n'en a pas moins fait preuve de fair play: lorsque le Français est arrivé au parc d'assistance de son équipe, il a reçu un texto de Schumi le félicitant pour son huitième sacre. La grande classe.

Hirvonen à la place d'Ogier en 2012 ?

Au terme de la 2e journée du Rallye de Grand-Bretagne, le désormais octuple champion du monde Sébastien Loeb a répondu à une question posée par notre confrère Gaël Robic lui demandant s'il serait heureux d'avoir Mikko Hirvonen comme coéquipier la saison prochaine. L'Alsacien a répondu: "Ce sera sympa et ça promet de belles bagarres internes". Une phrase lourde de sens qui laisse clairement entendre que le Finlandais rejoindra Citroën très rapidement. Quant à Sébastien Ogier, son avenir immédiat semble s'assombrir d'autant que des incertitudes planent sur le maintien de Ford en championnat du monde des rallyes.

Classement à l'issue de la 2e journée

1. Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA-MON/Citroën DS3) 1 h 23:18.3
2. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (FIN/Ford Fiesta RS) à 1.1
3. Mads Ostberg-Jonas Andersson (NOR-SWE/Ford Fiesta RS) 1:13.5
4. Petter Solberg-Chris Patterson (NOR-GBR/Citroën DS3) 1:21.3
5. Henning Solberg-Ilka Minor (NOR-AUT/Ford Fiesta RS) 2:51.7
6. Ott Tänak-Kuldar Sikk (EST/Ford Fiesta RS) 3:46.0
7. Kimi Räikkönen-Kaj Lindström (FIN/Citroën DS3) 3:47.0
8. Kris Meeke-Paul Nagle (GBR-IRL/Mini John Cooper Works) 3:51.3
9. Matthew Wilson-Scott Martin (GBR/Ford Fiesta RS) 3:59.4
10. Dennis Kuipers-Frédéric Miclotte (NED-BEL/Ford Fiesta RS) 4:23.2
11. Evgeny Novikov-Denis Giraudet (RUS-FRA/Ford Fiesta RS) 5:20.2
...
Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Citroën DS3) 16:31.8

Retardés:
Dani Sordo-Carlos del Barrio (ESP/Mini John Cooper Works), sortie de route (ES5)
Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Ford Fiesta RS), radiateur percé et surchauffe moteur (ES7)

Meilleurs temps dans les épreuves spéciales:

Latvala 4 (ES1, ES8, ES10, ES11), Loeb 3 (ES2, ES4, ES7), Hirvonen 3 (ES3, ES5, ES6), Meeke 1 (ES9)

Sébastien Loeb en bref

Nom: Loeb
Prénom: Sébastien
Nationalité: française
Age: 37 ans
Date de naissance: 26 février 1974
Lieu de naissance: Haguenau (France)
Situation de famille: marié à Séverine, une fille (Valentine)
Taille: 1,71 m
Poids: 70 kg
Copilote: Daniel Elena (MON)

Débuts en rallye: 1997
Championnat du monde WRC
Classement général: 1er (2004 à 2011), 2e (2003)
Premier rallye en Championnat du monde: 1998 (Catalogne, Citroën Saxo)
Ecuries successives: Citroën Sport (2001-2005), Kronos-Citroën (2006), Citroën Racing (depuis 2007)
Nombre de rallyes disputés en Championnat du monde (WRC): 151
Nombre de victoires: 67
Nombre de podiums (hors victoires): 36 (27 fois 2e et 9 fois 3e)
Première victoire: Allemagne (2002)
Dernière victoire: Catalogne (2011)

Voir la video