Sébastien Loeb (Citroën Racing)
Sébastien Loeb (Citroën Racing) à l'attaque | DR

Loeb tout en contrôle

Publié le , modifié le

Avec ou sans glace, Sébastien Loeb (Citroën) tient fermement les rênes du Monte-Carlo. Dans la ferveur du Turini, col mythique du rallye, l'Alsacien a évité toute surchauffe. Grâce à un rythme soutenu mais sûr, il a maintenu son avance sur Dani Sordo (Mini) et Petter Solberg (Ford), respectivement à 2'41"6 et 3'00"7. Le Norvégien a tout fait pour revenir sur la Mini mais cela n'aura servi à rien. Avec 19" d'avance avant la Power Stage de 5 km, l'Espagnol est serein.

En terrain conquis, Sébastien Loeb et surtout le Monégasque Daniel Elena n'ont pas fait le show. Tout juste ont-ils salué comme il se doit le nombreux public massés dans l'arrière pays niçois et dans le col du Turini. A 5 km du but, ce serait bête de tout gâcher. "Ca fait deux jours qu'on assure et demain (dimanche) il faut attaquer, assure Elena. De toute façon, +Seb+ ne sait pas rouler doucement, donc il faut qu'il attaque pour rester concentré. On va arriver motivés parce que trois points à prendre, ça peut être important dans la perspective du championnat".

Auteur de trois scratches successifs, Mikko Hirvonen a lui pris ses marques dans sa nouvelle monture. Le nouveau pilote Citroën n'est que quatrième mais engrange de la confiance sur une surface qui ne lui a jamais souri. "Je me sens bien dans cette voiture et je me remets à conduire comme avant sur asphalte, alors que l'an dernier j'avais perdu tous mes repères", a confié Hirvonen à son retour sur le port de Monaco après la première boucle.

Solberg en mode chasseur, il n'était pas question de tenter le diable du second passage à la lumière des phares et des barbecues improvisés. "Petter a encore 30 secondes d'avance, donc il faudrait que je prenne beaucoup de risques pour aller le chercher. Il y a encore beaucoup de rallyes cette saison donc je préfère me contenter de ce résultat", avouait-il avant le départ. Le scénario était respecté à la lettre. Solberg engrangeait avec brio les ES15, ES 16 et ES17 pendant que les autres assuraient leur place. Sauf incident mécanique, la power stage de 5 km dimanche matin (ES18, Col de la Madone) ne servira donc à rien.

Classement provisoire après l'ES17

1. Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA-MON/Citroën DS3) 4 h 29:12.0
2. Dani Sordo-Carlos Del Barrio (ESP/Mini John Cooper Works) à 2:41.6
3. Petter Solberg-Chris Patterson (NOR-GBR/Ford Fiesta RS) 3:00.7
4. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Citroën DS3) 4:05.6
5. Evgueni Novikov-Denis Giraudet (RUS-FRA/Ford Fiesta RS) 6:00.8
6. François Delecour-Dominique Savignoni (FRA/Ford Fiesta RS) 6:55.7
7. Pierre Campana-Sabrina de Castelli (FRA/Mini John Cooper Works) 8:21.3
8. Ott Tänak-Kuldar Sikk (EST/Ford Fiesta RS) 10:27.2
...

Meilleurs temps dans les épreuves spéciales:
Loeb 8 (ES1, ES3 à ES7, ES9, ES10), P. Solberg 4 (ES11, ES15, ES16, ES17), Hirvonen 3 (ES12 à ES14), Latvala 1 (ES2), Sordo 1 (ES8)

Principaux abandons:
Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/Ford Fiesta RS), tonneau (ES4)
Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Citroën DS3), roue arrachée (ES4)
Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Skoda Fabia S2000), sortie de route (ES10)

Xavier Richard @littletwitman

Rallye