Peugeot Pikes Peak
Peugeot de retour à Pikes Peak avec une 208 T16 et Sébastien Loeb au volant | DR

Loeb sur une 208 T16 à Pikes Peak

Publié le , modifié le

Annoncée dans la presse vendredi, la participation de Sébastien Loeb à Pikes Peak a été confirmée par Peugeot Sport. Le nonuple champion du monde WRC sera au départ de la célèbre course de cote du Colorado le 30 juin prochain au volant d'une 208 T16. Un one-shot alléchant qui permet au Lion de renouer avec son histoire et de remettre un pied dans la compétition à moindre coût après l'arrêt de son programme d'endurance.

Ce projet fait écho à l'histoire de Peugeot qui s'était imposé à deux reprises dans le Colorado en 1988 et 1989 avec la 405 Turbo 16 (Ari Vatanen et Robby Unser). A l'époque, le parcours était mixte avec de l'asphalte sur le bas de la montagne et de la terre vers le sommet. Le Finlandais avait grimpé à 4300 m d'altitude dans un temps record (10'47''22). Son exploit avait été immortalisé dans le film Clim Dance. Avec le surfaçage complet de la piste en 2012, les chronos ont baissé. L'an passé, Rhys Millen a établi une nouvelle marque en 9'46''164, quelques millièmes devant la Porsche de Romain Dumas. L'Alésien sera de nouveau candidat à la victoire mais il aura de la concurrence... Au palmarès de l'épreuve, la France a déjà été représentée. Michèle Moutton s'était imposée 1984 et 1985 sur son Audi Quattro.

One-Shot

Pilote Citroën depuis son arrivée en championnat du monde, Sébastien Loeb fera une petite infidélité à son employeur en roulant dans une Peugeot. Depuis l'abandon de l'endurance où la 908 rivalisait avec les Audi, le Lion cherchait un spot pour sortir ses griffes. "Lorsque nous avons annoncé l’année dernière l’arrêt du programme Endurance, nous avions dit que Peugeot ne fermait pas pour autant la porte à un engagement officiel, explique Maxime Picat : Directeur Général de Peugeot. Peugeot Sport nous a donc présenté différents projets dont Pikes Peak." A un degré moindre que Le Mans ou le Dakar, la course dans les nuages est idéale pour du court terme. Le budget est très raisonnable et les retombées sont énormes. Et Peugeot y est légitime… "Pikes Peak est une course « one shot » avec un fort potentiel de retombées et qui répond aux contraintes du contexte actuel, confirme M.Picat. C’est une course mythique qui fédère l’ensemble des équipes de la Marque toutes mobilisées derrière ce projet de victoire. C’est aussi un défi difficile et exceptionnel qui ne laisse aucun droit à l’erreur."

Unlimited

Un défi difficile et sans marge d'erreur ? L'aimant parfait pour un semi-retraité en mal de sensation. Il n'a pas été compliqué de s'entendre avec Sébastien Loeb d'autant que son sponsor Red Bull est également de la partie. De toute façon, c'était tout pour la gagne ou rien. "C’est un beau défi sportif que nous allons relever ensemble, et c’est ce qui m’a séduit, a expliqué Loeb sur le site internet d'Autohebdo. Je pense aussi que Pikes Peak peut correspondre à mes capacités de pilote : certains points sont proches du rallye, d’autres du circuit. Il faut s’avoir s’adapter. Je recherche ce genre de challenge. Je l’avais fait avec Citroën aux X-Games par exemple. J’adore découvrir de nouveaux terrains." En attendant d'en savoir un peu plus sur la bête de course, Peugeot nous a révélé qu'elle porterait le numéro 208 et qu'elle sera engagée dans la catégorie "Unlimited", la catégorie reine ou tout est permis ou presque. "Nous n’avons qu’un seul objectif : la victoire ! Nous avons donc mis tous les atouts de notre côté en choisissant les meilleurs partenaires pour cette course unique, Total, Red Bull, Michelin et Sébastien Loeb", ajoute le directeur de la marque. Une sacré armada qu'il sera difficile de concurrencer.