Loeb Sébastien C4 asphalte 2010
Sébastien Loeb sur l'asphalte | McKlein

Loeb sur ses terres

Publié le , modifié le

Jamais battu en huit éditions de l'épreuve allemande, le duo Sébastien Loeb Daniel Elena (Citroën C4) se présente sur cette asphalte avec une confortable avance au championnat sur son coéquipier Sébastien Ogier. Mais la marque au Chevron ne veut pas pour l'instant avantager l'un par rapport à l'autre, ce qui pourrait aboutir à une belle bagarre, à laquelle viendra peut-être se mêler Jari-Matti Latvala (Ford), vainqueur en Finlande et 3e du championnat.

"Je me suis toujours bien senti sur ce rallye et cela m'a toujours bien réussi." Sébastien Loeb a un certain goût pour l'euphémisme. Depuis sa première victoire officielle en championnat du monde en 2002 ici-même, l'Alsacien a enchaîné autant de victoires qu'il y a eu de rallyes d'Allemagne. "Une huitième victoire consécutive en Allemagne est évidemment mon objectif", déclare-t-il sans surprise avant cette nouvelle édition. A quelques kilomètres de son Alsace natale, le sextuple champion du monde est pratiquement chez lui. Son coup de volant a fait de ce rallye sa deuxième maison, dans laquelle il revient en position de force: leader du championnat, huit podiums en huit rallyes dont quatre victoires, le ciel est au beau fixe.

Mais cette année, il devra probablement faire plus que d'habitude. Sébastien Ogier, équipier mais rival, possède 48 points de retard sur lui au championnat et se trouve sous la pression de Jari-Matti Latvala (Ford), qui n'a que 13 longueurs de retard, les deux hommes ayant devancé Loeb en Finlande lors du dernier rallye. La logique, selon certains, pourrait simplement consister à privilégier l'Alsacien aux dépens d'Ogier. Mais pour le moment, Citroën se refuse à choisir, comme cela a déjà été le cas en Finlande: "Nous avons choisi la carte de la sportivité en n'intervenant pas artificiellement sur le classement", note Olivier Quesnel, directeur de Citroën Racing, qui ajoute tout de même: "Il faudra analyser chaque situation dans son ensemble".

A ces deux hommes, il convient également d'ajouter les Dani Sordo (Citroën C4), qui retrouvera le baquet de la C4 N.2 avec un nouveau copilote, Diego Vallejo, en remplacement de Marc Marti. "Ce n'est pas une décision prise sur un coup de tête, mais je suis arrivé à la conclusion qu'il fallait que je change certaines choses pour progresser", explique le pilote ibère. Deuxième en 2006 et 2008 en Allemagne, l'Espagnol rêve de faire aussi bien, mais se tient sur ses gardes: "Il faudra notamment se méfier de la spéciale de 47km tracée dans le camp militaire. Ce sera très exigeant pour les pneumatiques, et il faudra adopter le bon rythme pour ne pas crever."

Sans super-spéciale pour débuter le week-end, le rallye d'Allemagne commencera donc vendredi matin, pour une journée de 6 spéciales et un total de 134.04km chronométrés. De quoi déjà faire des écarts. "C'est un rallye intéressant, car les trois étapes sont très différentes. Les spéciales des vignes mosellanes n'ont rien à voir avec celle du camp militaire de Baumholder. Si la météo s'en mêle, comme c'est souvent le cas, cela promet une course animée et incertaine", annonce le maître des lieux, Sébastien Loeb.

Classements du championnat du monde

Classement pilotes:
1. S. Loeb (FRA) 166 pts
2. S. Ogier (FRA) 118
3. J.-M. Latvala (FIN) 105
4. P. Solberg (NOR) 90
5. M. Hirvonen (FIN) 86
6. D. Sordo (ESP) 77
7. M. Wilson (GBR) 48
8. F. Villagra (ARG) 26
9. H. Solberg (NOR) 25
10. M. Ostberg (NOR) 16
11. K. Räikkönen (FIN) 15
12. P-G Andersson (SWE) 8
13. X. Pons (ESP) 6
14. Jari Ketomaa (FIN) 4
15. Frigyes Turan (HUN) 4
16: J. Kankunnen (FIN) 4
17. M. Prokop (CZE) 2
18. D. Kuipers (NED) 2
19. Khalid Al Qassimi (EAU) 2
20. J. Hanninen (FIN) 2
21. Armindo Araujo (POR) 1
22. A. Burkart (GER) 1

Classement constructeurs/écuries:
1. Citroën Racing 265 pts
2. Ford 210
3. Citroën Junior Team 145
4. Stobart-Ford 108
5. Munchi's Ford 40