Sébastien Loeb
Sébastien Loeb au volant de la DS3 | AFP - VALERY HACHE

Loeb sacré au Monte-Carlo

Publié le , modifié le

En ayant creusé un écart abyssale sur son ancien coéquipier, Dani Sordo, désormais chez Mini, Sébastien Loeb (Citroën DS3) n'a pas tremblé pour remporter le rallye de Monte-Carlo, au terme de la 18e spéciale. L'octuple champion du monde remporte même la power-stage et finit avec 2'45" d'avance sur l'Espagnol, et 3'14" sur Petter Solberg (Ford Fiesta), son coéquipier Mirkko Hirvonen (Citroën DS3) se classant 4e à 4'06".

Solberg frôle l'exclusion
En excès de vitesse dans les rues de Monaco pendant une liaison (103 km/h au lieu de 50), Petter Solberg a frôlé l'exclusion du rallye de Monte-Carlo. Le pilote Ford, 3e du général, devra payer 1400 euros d'amende et est ménacé d'exclusion pour les six prochaines épreuves WRC en cas de nouvelle infraction de plus de 50% sur la vitesse autorisée sur les parcours de liaison.

Première épreuve et première victoire. Sébastien Loeb n'a pas perdu de temps pour bien entamer cette nouvelle année en WRC. Après 8 titres de champion du monde, il n'est pas décidé à lâcher la main. Les routes du Vercors ont été le tombeau des espoirs de ses rivaux. En faisant le bon choix de pneumatiques, il les avait tous relégués à bonne distance, se ménageant une dernière journée "tranquille".

Mais pour faire le plein de points et bien marquer les esprits, l'Alsacien n'a pas terminé en roue libre, s'offrant la power-stage, l'ultime spéciale du rallye pour ramener trois points supplémentaires dans sa besace. Dans cette Power Stage, Loeb a fait mieux que son nouveau coéquipier finlandais Mikko Hirvonen (DS3) et le Russe Evgueni Novikov, qui terminent respectivement 4e et 5e de ce premier rallye de la saison. Cette 80e édition marquait le retour du Rallye Monte-Carlo au calendrier mondial, après trois saisons au calendrier du Challenge intercontinental des rallyes (IRC), de 2009 à 2011, en l'absence de Loeb, qui remporte cette épreuve pour la 6e fois de sa carrière. C'est rien moins que son 68e succès en carrière en WRC. Ses rivaux sont prévenus, et en premier Mirkko Hirvonen, son coéquipier, le Français est fixé sur une 9e couronne mondiale.

Vainqueur en 1994, le Français François Delecour, 49 ans, a pris la 6e place dans une Ford Fiesta RS, dix ans après sa retraite du WRC. Il a laissé conduire son copilote, Dominique Savignoni, dans la Power Stage de dimanche matin, et a quand même terminé 6e devant le jeune Corse Pierre Campana (Mini), 7e.

Réactions

Sébastien Loeb (FRA/Citroën DS3), vainqueur: "C'était un plaisir pour moi d'être de retour ici, pour différentes raisons. C'est le rallye le plus mythique du championnat, et c'est normal qu'il en fasse partie. On est en France, et c'est aussi le rallye à domicile de mon copilote (ndlr: le Monégasque Daniel Elena). On le gagne encore une fois. Il y avait une super ambiance et ça fait encore des bons souvenirs. Ca ne pouvait pas être mieux, 28 points pour le championnat, en ne faisant quasiment pas d'erreur. C'était juste parfait, avec beaucoup d'aide de l'équipe pour faire les bons choix de pneus et c'est génial de commencer une saison comme ça. (...) J'aurais pu m'arrêtrer à huit (titres mondiaux), avec le record, sans prendre le risque de perdre, mais j'aime ce que je fais, le rallye, la bagarre, et je suis toujours aussi motivé."

Dani Sordo (ESP/Mini), 2e: "C'est un bon résultat pour Mini, très longtemps après les victoires des années 60. Le seul problème qu'on a eu, c'est quand on a tapé un pont dans l'ES2. Après, on a fait de bons choix de pneus et ça nous a permis de creuser l'écart sur Petter (Solberg). Heureusement car, hier (samedi), il a attaqué très fort et nous a repris du temps. La voiture marchait très bien ici et je pense qu'on peut faire encore un peu mieux. L'an dernier, la voiture était très bonne sur terre aussi, en fin de saison, et on a juste fait plus de développement sur l'asphalte récemment, donc il faut qu'on fasse un peu plus d'essais sur terre".

Petter Solberg (NOR/Ford Fiesta RS), 3e: "Nous avons une voiture très rapide, je me suis très vite senti bien dedans, même si j'ai fait très peu d'essais, et c'est bien d'être dans une équipe d'usine, où j'ai été très bien accueilli et où je me sens bien tout le temps. J'ai fait la dernière spéciale avec trois pneus durs... et un pneu neige. C'est tout ce qu'il me restait comme pneus, à cause de ma crevaison vendredi. C'est toujours difficile ici au niveau des choix de pneus. Parfois, on prend des risques pour gagner du temps mais ça fait partie du jeu. (...) C'est le meilleur début de saison de ma carrière, car je n'étais jamais monté sur le podium au Monte-Carlo, donc je pense que cette saison va être intéressante. On veut tous vraiment remporter le titre constructeurs, car ça fait trop longtemps que Ford ne l'a pas remporté (ndlr: en 2006 et 2007)".

Yves Matton, directeur de Citroën Racing: "C'est un super week-end pour nous, parce qu'on gagne ici à Monte-Carlo et qu'on fait aussi le doublé dans la Power Stage. Mikko (Hirvonen) a fait du très bon travail avec nous. On lui avait demandé d'aller au bout et de prendre des points. Il a progressé pas à pas puis il a commencé à signer des temps scratch. Il se sent très bien chez nous."

Classement du rallye de Monte-Carlo

1. Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA-MON/Citroën DS3) 4 h 32:39.9
2. Dani Sordo-Carlos Del Barrio (ESP/Mini John Cooper Works) à 2:45.5
3. Petter Solberg-Chris Patterson (NOR-GBR/Ford Fiesta RS) 3:14.2
4. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Citroën DS3) 4:06.8
5. Evgueni Novikov-Denis Giraudet (RUS-FRA/Ford Fiesta RS) 6:03.4
6. François Delecour-Dominique Savignoni (FRA/Ford Fiesta RS) 7:47.9
7. Pierre Campana-Sabrina de Castelli (FRA/Mini John Cooper Works) 8:31.4
8. Ott Tänak-Kuldar Sikk (EST/Ford Fiesta RS) 10:34.6
9. Martin Prokop-Zdenek Hruza (CZE/Ford Fiesta RS) 16:10.7
10. Armindo Araujo-Miguel Ramalho (POR/Mini John Cooper Works) 16:16.6
...

Meilleurs temps dans les épreuves spéciales:
Loeb 9 (ES1, ES3 à ES7, ES9, ES10, ES18), P. Solberg 4 (ES11, ES15, ES16, ES17), Hirvonen 3 (ES12 à ES14), Latvala 1 (ES2), Sordo 1 (ES8)
Classement de la Power Stage (ES18):
1. Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA-MON/Citroën DS3) 3 pts
2. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Citroën DS3) 2 pts
3. Evgueni Novikov-Denis Giraudet (RUS-FRA/Ford Fiesta RS) 1 pt
Principaux abandons:
Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/Ford Fiesta RS), tonneau (ES4)
Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Citroën DS3), roue arrachée (ES4)
Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Skoda Fabia S2000), sortie de route (ES10)

Classements du championnat du monde

Pilotes:
1. S. Loeb (FRA) 28 pts
2. D. Sordo (ESP) 18
3. P. Solberg (NOR) 15
4. M. Hirvonen (FIN) 14
5. E. Novikov (RUS) 11
6. F. Delecour (FRA) 8
7. P. Campana (FRA) 6
8. O. Tänak (EST) 4
9. M. Prokop (CZE) 2
10. A. Araujo (POR) 1
Constructeurs/écuries:
1. Citroën 37 pts
2. Mini 24
3. Ford 15
4. M-Sport (Ford) 14
...

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze