Loeb Ogier
Sébastien Loeb (Citroën) et Sébastien Ogier (Volkswagen) | FRANCOIS BAUDIN / AUSTRAL / DPPI MEDIA

Loeb-Ogier, dernier duel pour l'histoire

Publié le , modifié le

On appellera ça du hasard ! En tout cas, quelle ironie de l'histoire de remettre Sébastien Ogier sur la route de Sébastien Loeb quand l'un va remporter son premier titre et l'autre va quitter le WRC devant ses fans. Dernier épisode d'un duel de seigneur !

Merci Mikko Hirvonen et Citroën pour cette casse mécanique lors de la power stage du rallye d'Australie. Merci de nous offrir involontairement une dernière bataille entre le roi et son héritier. Ce rallye de France promettait de l'émotion, il nous assure un combat des chefs dont nous a privé la domination de Volkswagen cette saison. Depuis l'annonce de sa retraite des rallyes pour la vie plus "plan-plan" des circuits, Loeb avait indiqué que tout prendrait fin chez lui en Alsace. «Honnêtement, je fais le Rallye d’Alsace parce qu’on a décidé l’an passé que ce serait le dernier et puis voilà… Je ne suis pas remonté dans l’auto sur asphalte depuis le Rallye de Monte-Carlo et je n’ai pas touché une voiture depuis l’Argentine. Je fais aucun développement, je suis vraiment passé à autre chose », a-t-il indiqué dans les colonnes de L'Equipe. Loeb est de retour une dernière fois. Mais qu'on ne s'y trompe pas. Comme dans toute sa carrière, il vient pour gagner, pas en touriste.

« C’est sûr que je n’aime pas perdre mais après six mois sans rallye, je ne sais pas comment ça va se passer, prévient-il. Est-ce que les notes vont toujours me parler ? Est-ce que je vais être autant en confiance qu’avant ? » La semaine dernière, il reprenait contact avec sa DS3 WRC. Lundi, une journée complète dans les Vosges. Le nonuple champion du monde manque de repère mais il se donne une chance d'être au top. Selon lui, la première journée sera cruciale. 7e du classement général, l'Alsacien va partir après les "favoris" et pourrait rouler sur une route rendue boueuse par le passage des premiers. La pluie est d'ailleurs annoncée sur l'Alsace. Mais Loeb en a vu d'autres et s'il doit se méfier de quelque chose, c'est de son grand rival Sébastien Ogier. Pendant son absence (depuis le rallye d'Argentine, ndlr), le Gapençais a remporté trois rallyes sur cinq et n'est plus qu'à un petit point du titre mondial.

Depuis l'Australie, Ogier sait que plus rien ne peut l'empêcher d'être sacré. En Alsace, ce sera tout pour la victoire. Histoire de montrer que le nouveau patron était le seul cette saison à battre la référence du WRC (Ogier a déjà battu Loeb en Suède, ndlr). Il en fait même une affaire personnelle. "A moi de faire en sorte de remporter le rallye et j'aurai ce que je  recherche là-bas. Mon objectif sera de gagner. Je veux devenir champion du  monde avec la manière, indiquait-il après l'Australie. La seule chose qui me chagrine, c'est que j'ai  l'impression qu'on me rajoute une charge de travail supplémentaire. Il va  falloir gagner en France. Ce serait frustrant que Loeb  gagne le rallye au  moment où je deviens champion du monde. Je ne pense pas mériter ça. A moi de  faire en sorte que ce scénario ne se produise pas". Si Neuville ne gagne pas la Super Spéciale de Strasbourg jeudi, le titre sera joué. La grosse bagarre pourra enfin commencer.

Classements du ch​ampionnat du monde

Pilotes
1. Sébastien Ogier (FRA) 212 pts
2. Thierry Neuville (BEL) 129
3. Jari-Matti Latvala (FIN) 110
4. Mikko Hirvonen (FIN) 103
5. Dani Sordo (ESP) 96
6. Mads Ostberg (NOR) 77
7. Sébastien Loeb  (FRA) 68 (trois rallyes disputés)
8. Martin Prokop (CZE) 49
9. Evgeny Novikov (RUS) 47
10. Andreas Mikkelsen (NOR) 34
...
   
Constructeurs/écuries
1. Volskswagen Motorsport 299 pts
2. Citroën Abou Dhabi WRT 251
3. Qatar WRT (Ford) 145
4. Qatar M-Sport WRT (Ford) 142
...