Sebastien Loeb Citroen
Sebastien Loeb (Citroen) | DIEGO LIMA / AFP

Loeb à l'expérience

Publié le , modifié le

Le Français Sébastien Loeb (Citroën DS3), neuf fois champion du monde, a remporté le rallye d'Argentine pour la 8e fois, devant les deux pilotes Volkswagen, son compatriote Sébastien Ogier et le Finlandais Jari-Matti Latvala.

"C'est beaucoup d'émotion, ce rallye était très difficile, dans une  ambiance fantastique, et je suis vraiment heureux", a dit Loeb à l'arrivée de  la 14e et dernière épreuve spéciale, sur les ondes de Rally Radio. En tête depuis vendredi matin, à la suite d'une petite faute d'Ogier à un  carrefour boueux, il a ensuite contrôlé la course jusqu'au bout, sans jamais  plus être menacé. C'est sa 78e victoire en Championnat du monde (WRC), dont huit en Argentine  où l'Alsacien est considéré comme un dieu vivant. C'est la 2e cette saison, en  trois rallyes, après le Monte-Carlo en janvier. Il a aussi terminé 2e en Suède,  derrière Ogier, et participera début octobre au rallye de France/Alsace, sur  ses terres, son dernier de la saison.

"Nous sommes encore en phase d'apprentissage, donc je suis content d'être à  l'arrivée de ce rallye très difficile", a dit Ogier au point stop de l'ES14,  après plus de 400 km chronométrés parcourus à un train d'enfer depuis mercredi  soir. Le pilote des Hautes-Alpes conforte son avance en tête du championnat du  monde, lui qui apparaît de plus en plus comme le successeur logique de Loeb. Le podium a été arraché, dans les quatre dernières spéciales, par un  Latvala déchaîné, auteur des quatre derniers temps scratch après avoir été  retardé vendredi par une crevaison lui ayant fait perdre deux minutes. Il est  finalement venu à bout du Russe Evgueny Novikov (Ford Fiesta) qui a terminé en  roue libre.

Déclarations : 

Sébastien Loeb (FRA/Citroën),  vainqueur: "C'est beaucoup d'émotion. Ce rallye était très difficile, il y a  toujours une ambiance fantastique ici et je suis vraiment heureux de remporter  cette victoire. Je savais pourquoi j'avais perdu du temps jeudi, le temps de  comprendre et régler la voiture le matin, puis à cause de pneus trop durs  l'après-midi. La performance était là mais il fallait inverser la tendance  vendredi. Je ne me souviens plus très bien de ce qui s'est passé dans le  carrefour de l'ES7 (où Ogier a perdu du temps), mais la boue arrivait tard dans  le virage, et quand on la voyait c'était trop tard. J'imagine que j'ai dû tirer  le frein à main, je suis arrivé dans le talus et c'est passé. Il y a aussi une  part de chance ou pas, sur les crevaisons, et les pneus sont globalement  costauds, car je leur en ai mis pas mal et je n'ai pas eu de souci, alors que  +Hirvo(nen)+ a tapé une pierre (dans l'ES8), donc il sait pourquoi il a crevé.  Samedi matin, dans +Condor+ (ES12, ES14) c'était sympa, mais rouler entre deux,  ce n'est pas ce qui procure le plus de plaisir. Je n'ai pas pensé que c'était  la fin de mon dernier rallye sur terre dans une Citroën. Ce ne sont pas des  trucs auxquels je pense".
   
Sébastien Ogier (FRA/Volkswagen), 2e: "C'est un bon résultat pour le  championnat, car on a pris beaucoup de points, je voulais être sur le podium et  j'y suis, en marquant 20 points, donc je suis celui qui marque le plus dans les  pilotes qui visent le championnat, c'est une super opération, une fois de plus.  On ne s'en sort pas si mal. On ne pouvait pas gagner ce week-end, car on a eu  trop de problèmes, et je ne préfère pas en parler. Je finis le rallye avec une  voiture qui ne va pas très bien, et je peux être fier d'être allé prendre deux  points dans la Power Stage. Au rythme auquel a roulé Latvala, je suis surpris  qu'il soit là. Nous avons des essais la semaine prochaine et nous avons  beaucoup de travail. La victoire se joue sur de la régularité, de la fiabilité  qu'on n'a pas encore, mais c'est normal, car ce n'est que notre première  saison. On arrive quand même à finir tous les rallyes. Quand tout sera parfait,  on aura un super +package+. On avait la vitesse pour gagner ce week-end, donc  il y a toujours une pointe de frustration, mais après, quand en face il y a  +Seb+ (Loeb), il faut tout, la fiabilité, la régularité, il a encore fait un  rallye plein, bravo à lui".

Classement du championnat du monde des rallyes :
1. Sébastien Ogier (FRA) 122 pts
2. Sébastien Loeb (FRA) 68
3. Mikko Hirvonen (FIN) 57
4. Jari-Matti Latvala (FIN) 49
5. Mads Ostberg (NOR) 38

Vidéo : Loeb intouchable en Argentine Voir la video

AFP