Sébastien Loeb (Citroën DS3 WRC)
Sébastien Loeb (Citroën DS3 WRC) | DR

Loeb à l'expérience

Publié le , modifié le

Sébastien Loeb (Citroën) a parfaitement gérer les éléments, notamment les problèmes de trajectoires sur les routes enneigées, jeudi lors des six épreuves spéciales de la 2e étape du rallye Monte Carlo. Au volant de sa DS3, il a même accentué de 15 secondes son avance en tête sur Sébastien Ogier (Volkswagen) qui pointe à 1'35" à l'issue de la journée. La lutte est très serrée pour la 3e place entre Dani Sordo (Citroën), le Russe Evgueny Novikov (Ford) et le Finlandais Miko Hirvonen (Citroën), qui se tiennent en moins de 45 secondes.

Même s'il est arrivé en toute décontraction sur un Monte Carlo qu'il a déjà gagné à six reprises, dont la première fois il y a dix ans, dans une posture de semi-retraité ayant choisi de ne disputer que quelques rallyes cette saison, Sébastien Loeb n'est pas venu pour faire semblant. Par un froid polaire, dans un décor suédois et malgré une bise ardéchoise  glaciale, la "burle", qui a formé des congères sur les spéciales, le spectacle a été au rendez-vous, devant des milliers de spectateurs réunis à Lalouvesc,  Alboussière et surtout Saint-Bonnet-le-Froid, la bien-nommée

"On est encore là et on a un peu augmenté notre avance, alors que  l'objectif était surtout de la conserver, donc ça ne peut pas aller mieux", a  dit Loeb à son retour au parc d'assistance de Valence, au terme d'une journée  longue de 132 km en six spéciales (ES5 à ES10). L'envie de victoire ne l'a pas quitté et, fort de son expérience, il l'a encore montré à la plupart des autres pilotes, seul son ancien coéquipier chez Citroën Sébastien Ogier, aujourd'hui pilote Volkswagen, ayant pu suivre son sillage. "Il faut essayer de  ne pas trop nous en demander tout de suite, nous sommes très contents", a dit  le pilote VW, auteur du premier temps scratch du jour, comme mercredi, dans  l'ES5.

A l'aise la veille sur un parcours alternant portions sèches eet parties glacées, sur lesquelles il a su rester prudent et gérer ses pneus, il s'est révélé tout aussi performant sur les routes très neigeuses de la Drôme. Il a tranquillement avalé les tracés, sans chercher à se mettre dans le rouge, même s'il a connu quelques sueurs froides dans des zones où la poudreuse était particulièrement dense. Ogier a lui aussi tenu son rang. Il n'a finalement lâché que 15 secondes mais le plus important pour lui, dont l'objectif premier est surtout un podium, est l'écart qu'il a su creuser ses poursuivants. Lesquels se livrent une belle lutte à distance, avec un avantage pour le jeune Russe Evgeny Novikov, qui a enlevé deux spéciales.

Le classement après la 2e journée

1. Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA-MON/Citroën DS3) 3 h 16:29:1
2. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Volkswagen Polo-R) à 1:35.0
3. Dani Sordo-Carlos del Barrio (ESP/Citroën DS3) 2:38.0
4. Evgueny Novikov-Ilka Minor (RUS-AUT/Ford Fiesta RS) 2:53.2
5. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Citroën DS3) 3:22.7
6. Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/Volkswagen Polo-R) 3:43.2
7. Juho Hänninen-Tommi Tuominen (FIN/Ford Fiesta RS) 4:11.3
8. Bryan Bouffier-Xavier Panseri (FRA/Citroën DS3) 5:45.8
9. Mads Ostberg-Jonas Andersson (NOR-SWE/Ford Fiesta RS) 5:49.5
10. Martin Prokop-Michal Ernst (CZE/Ford Fiesta RS) 14:15.6 ...

Abandon: Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Ford Fiesta RS)
Meilleurs temps dans les épreuves spéciales: Loeb 5 (ES2 à ES4, ES8, ES10), Ogier 2 (ES1, ES5), Novikov 2 (ES6, ES7), Hänninen 1 (ES9)