Sébastien Loeb (Citroën Racing)
Sébastien Loeb (Citroën Racing) sur la terre de Sardaigne | DR

Loeb et Neuville au tapis d'entrée

Publié le , modifié le

Deux semaines après leur sacre commun en Alsace, Sébastien Loeb et Citroën Racing ont perdu le sourire. La première journée du rallye de Sardaigne est une journée noire, ou presque. Dans l'ES3, le nonuple champion du monde a touché une pierre et va finir en Super Rally. Dans la même spéciale, Thierry Neuville est, lui aussi, allé dans le décor. Seul Mikko Hirvonen a redonné le sourire au camp Citroën en prenant la tête. Côté Ford, Latvala est KO, Solberg déjà loin.

En arrivant en Sardaigne, Citroën n'avait plus rien à gagner. Après une journée, ils ont déjà beaucoup perdu. Sur trois voitures, une seule peut encore briguer la victoire. Il s'agit de la DS3 de Mikko Hirvonen. Le Finlandais semble d'ailleurs bien parti puisqu'il s'est creusé un confortable matelas d'un peu plus d'une minute sur la Ford du Russe Evgeny Novikov et de près de deux minutes sur celle de l'Estonien Ott Tanak, alors que Petter Solberg et Jari-Matti Latvala sont partis à la faute, suivant le même chemin que Sébastien Loeb, avec qui il était en concurrence (lointaine) pour le titre avant l'Alsace. Il y a un gouffre que Hirvonen va devoir gérer sans commettre d'erreur. "Entre les abandons, les crevaisons et des chronos surprenants en fin de boucle, cette matinée a été riche en émotions, explique-t-il. Mais pour nous, tout s’est bien déroulé. Je ne veux rien changer et poursuivre ma course sur le même rythme. Même si la situation est à notre avantage, ce ne sera pas une course facile à gérer."

Loeb se déconcentre

Ces erreurs, Citroën s'en passerait bien après avoir collectionné les pépins dès l'aube. Loeb le premier a dû abandonner sur sortie de route. "J’avais un peu surestimé ma note dans un virage et nous avons touché des pierres qui étaient à l’extérieur. J’ai senti que la direction avait été abîmée, j’ai cherché à continuer, mais elle a fini par se bloquer et nous nous sommes garés au bord de la route. Lors des reconnaissances, nous avions crevé à cet endroit et je n’avais pas pu me concentrer sur la notation, d’où cette erreur. Ce serait sans doute passé si je n’avais pas été totalement à l’attaque, je suis juste un peu déçu d’abandonner, car je prenais beaucoup de plaisir au volant." Après cet incident, il confiait ne pas vouloir repartir en Rally 2 samedi. L'annonce a été faite vendredi soir par communiqué. L'Alsacien ne reprendra pas le volant samedi matin sur les routes sardes.

Neuville fait la sourde oreille

Sous le choc, Citroën encaissait dans la foulée une deuxième mauvaise nouvelle. Thierry Neuville était lui aussi à la dérive. Le grand espoir du WRC pour la marque aux chevrons a mis sa DS3 sur la portière. "J'ai fait une erreur. Je n'ai pas entendu une note et je suis sorti de la route, a-t-il indiqué. La voiture était sur le côté mais on a réussi à repartir." Manque de chance, il s'est brûlé les doigts sur un disque de frein en redressant sa voiture et a perdu six minutes dans l'affaire. Evidemment, Neuville ne peut plus espérer grand chose et examinera ce soir ses chances de repartir en Rally 2. Confronté à une cohorte de Ford, qui vient d'annoncer son départ du WRC, Hirvonen n'a plus aucun adversaire digne de ce nom. Après Latvala, qui a encastré sa Fiesta dans un muret, Solberg a jeté l'éponge sur un bris de direction et Mads Ostberg a été retardé. Sale journée pour les ténors. Incapable de se battre à la régulière avec sa "petite" Skoda, Sébastien Ogier est pour l'instant épargné par les soucis. Il remonte dans le classement et pointe à une 5e place inespérée.

Classement général après 8 spéciales

1. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Citröen DS3) 1:37:52.7
2. Evgeny Novikov-Ilka Minor (RUS-AUT/Ford Fiesta RS) 1:09.6 
3. Ott Tänak-Kuldar Sikk (EST/Ford Fiesta RS) 2:18.3
4. Sébastien Ogier/Julien Ingrassia (FRA/Skoda Fabia 2000) 3:35.7
5. Chris Atkinson-Stéphane Prévot (AUS-BEL/Mini Cooper) 3:54.9
6. Andreas Mikkelsen-Ola Floene (NOR/Skoda Fabia S2000) 4:40.3

(2e catégorie S-WRC)
7. Mads Ostberg-Jonas Andersson (NOR-SWE/Ford Fiesta RS) 4:46.0
8. Martin Prokop/Zdenek Hruza (CZE/Ford Fiesta RS) 7:13.0
9. Karl Kruuda-M.Jarveoja (EST/Ford Fiesta S2000) 8:26.2
(3e catégorie S-WRC)
10. Petter Solberg-Chris Patterson (NOR-GBR/Ford Fiesta RS) 10:15.7
...
25. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (FIN/Ford Fiesta RS) 25:26.7
29. Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA-MON/Citroën DS3) 29:41.0
31. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Citroën DS3) 31:27.5 

Meilleurs temps dans les épreuves spéciales:
Loeb 1 (ES1), Hirvonen 4 (ES2, ES3, ES4, ES8), Ogier 1 (ES5), Novikov 2 (ES6, ES7)