Loeb voiture public 092010
La Citroën de Loeb et Elena captive le public alsacien | DR

Loeb en terrain conquis

Publié le , modifié le

Privé de dessert au Japon, Sébastien Loeb espère s'offrir la plus grosse part du gâteau ce week-end en Alsace. Tous les ingrédients sont réunis pour que la fête soit belle et que le pilote Citroën empoche dimanche soir son 7e titre mondial. Il ne manque que 7 points à l'Alsacien pour y parvenir. Sur un tracé nouveau mais taillé sur mesure, Loeb devra avant tout résister à la pression médiatique. Derrière, Citroën compte sur Sordo pour coiffer le titre constructeur.

"La priorité pour moi ici, c'est la course. Je dois essayer de faire abstraction de toute la pression venue du fait que je jouerai à domicile et avec la perspective d'y décrocher le titre mondial." Malgré l'incroyable barnum autour de sa présence dans sa région natale, Loeb garde les pied sur terre et ne veut penser qu'à son objectif premier, le titre. Mais avec la marge dont il dispose au classement, on voit mal comment cette 7e couronne pourrait lui échapper. L'Alsacien en est conscient et s'applique à surfer sur la confiance qui l'anime depuis tant d'années. "Pour l'instant, tout se présente bien, après des reconnaissances efficaces, sur des spéciales difficiles, souvent très rapides. Il est logique que je sois favori vu mes succès passés sur l'asphalte." Passé maître dans l'adaptation sur toutes les surfaces et dans toutes les conditions, Loeb ne se cache même si ce rallye à domicile représente malgré tout une nouveauté. "Autant dire que mes repères sont minimes, explique-t-il à la veille du départ. Cette édition propose un parcours atypique, pas facile à appréhender, plus rapide que tous les rallyes asphalte qu'on a pu disputer jusqu'à présent. Il faudra essayer d'être dans le bon rythme d'emblée, en essayant de mener le train et de rester devant ensuite."

Les adversaires de Loeb sont prévenus et semblent déjà un brin résigné.L'autre pilote Citroën, Dani Sordo, a pour mission de ramener des points à son équipe pour assurer le titre constructeur tandis que Mikko Hirvonen espère enfin rivaliser sur le goudron. "Après deux journées d'essais en Allemagne, j'ai trouvé un set-up de base qui semble mieux me convenir. A ce stade du championnat, je n'ai plus rien à perdre. Je me livrerai donc à fond", explique le Finlandais. Dauphin de Loeb au classement pilotes, Sébastien Ogier la joue sans pression. Sur une surface qu'il ne maîtrise pas encore aussi bien que son "maître", le but sera de coller le plus possible à la C4 N.1. "Ce sera tout sauf facile, avec un terrain très glissant et technique qui, le premier jour, nous rappelle plus les spéciales ardéchoises d'un Monte Carlo que celles du rallye d'Allemagne. En partant juste derrière Sébastien (Loeb) le premier jour, il faudra donc tenter de conserver cette position les jours suivants et ça, ce n'est pas gagné d'avance." Boudé par les fans de son grand rival lors des reconnaissances, Ogier y voit une marque de respect due à son rang de dauphin. Son heure viendra et il le sait. En attendant l'avènement d'un futur champion, tous les feux sont braqués sur Loeb qui devra surtout se méfier de lui-même. Son public ne lui pardonnerai pas un faux-pas sur ses terres.

Classements du championnat du monde

Classement pilotes:
1. S. Loeb (FRA) 201 pts
2. S. Ogier (FRA) 158
3. J-M Latvala (FIN) 132
4. P. Solberg (NOR) 118
5. D. Sordo (ESP) 107
6. M. Hirvonen (FIN) 94
7. M. Wilson (GBR) 56
8. F. Villagra (ARG) 30
9. H. Solberg (NOR) 31
10. K. Räikkönen (FIN) 21
11. M. Ostberg (NOR) 16
12. P-G Andersson (SWE) 8
13. X. Pons (ESP) 6
. K. Al Qassimi (EAU) 6
. Jari Ketomaa (FIN) 6
16 . F. Turan (HUN) 4
. J. Kankunnen (FIN) 4
18. M. Prokop (CZE) 3
19. D. Kuipers (NED) 2
. J. Hanninen (FIN) 2
. M. van Eldik (NED) 2
22. A. Araujo (POR) 1
. A. Burkart (GER) 1
. P. Sandell (SWE) 1

Classement constructeurs/écuries:

1. Citroën Racing 345 pts
2. Ford 250
3. Citroën Junior Team 183
4. Stobart-Ford 130
5. Munchi's Ford 46