Loeb Citroën ceinture 502011
Sébastien Loeb (Citroën) boucle sa ceinture | DR

Loeb en défense

Publié le , modifié le

Intouchable en juillet après sa victoire en Finlande, Sébastien Loeb a connu un mois d'août délicat, au point de voir Mikko Hirvonen revenir à 15 longueurs au championnat du monde. L'heure n'est pas grave mais le droit à l'erreur n'existe plus. Sur ses terres et sur une surface propice, l'Alsacien est même dans l'obligation de gagner pour reprendre sa marche en avant. Le pilote Citroën pourra compter sur l'aide de son coéquipier Sébastien Ogier et les DS3 privées.

En 2010, l'Alsace avait déroulé le tapis rouge à son héros Sébastien Loeb. Ce dernier avait saisi cette voie royale pour conquérir la 7e couronne de sa carrière. Un an plus tard, l'Alsacien ne pourra pas offrir le titres à ses supporters. En revanche, un succès dimanche et Hirvonen hors du podium ravirait un grand nombre de fans et toute l'équipe Citroën. Si les "Rouges" portent leur avance à 86 points sur Ford, la couronne des constructeurs sera en poche. La victoire, Loeb y pense forcément mais les incidents rencontrés en Allemagne (crevaison) et en Australie (sortie de route sur un problème de notes) l'incitent à la prudence. "Nous avons remporté le Rallye de France l’an passé, nous sommes donc les favoris et nous ferons tout pour faire honneur à ce rang. Toutefois, la victoire n’est pas un abonnement, précise-t-il. Avant de penser au podium, il faudra vaincre les difficultés d’un parcours particulièrement difficile."

Malgré sa balade de santé autour de Strasbourg, Loeb se souvient d'un rallye piégeux. Son principal rival Sébastien Ogier était d'ailleurs parti à la faute en poussant trop fort dans la 2e étape. "L’an passé, j’avais été marqué par le caractère extrêmement rapide des routes, raconte le septuple champion du monde. Avec une météo potentiellement capricieuse et d’innombrables changements de revêtement, il faut savoir ‘lire’ la route pour adapter ses distances de freinage ou ses trajectoires. Afin d’éviter que la piste ne se salisse trop vite, les organisateurs ont annoncé qu’ils planteraient des piquets dans les cordes. Cela facilitera peut être notre tâche au deuxième passage." Depuis l'Australie et la sortie de route d'Ogier, Citroën a retrouvé sa sérénité. Et pour cause, le Gapençais n'est plus en position de jouer le titre à Loeb (ndlr : il est dans le coup mathématiquement mais la deuxième position d'Hirvonen le condamne à aider son coéquipier). La hache de guerre provisoirement enterrée, il a annoncé se mettre au service de son équipe, et par ricochet au service de l'Alsacien.

"Je suis au service de l’équipe pour l’aider à conquérir de nouveaux titres, confirme-t-il. Pour parfaire ma préparation à ce type de terrain que je connais encore peu, j’ai disputé le Rallye Vosgien il y a deux semaines. Cela m’a permis d’évoluer sur un terrain similaire à celui du Rallye de France en conditions de course. Nous verrons bien quelle sera la physionomie de la course, mais j’essaierai d’être aussi proche que possible de mon équipier, qui fait figure de référence sur ce terrain." Loeb premier et Ogier deuxième, un scénario approuvé par tous !

Pilotes:
1. S. Loeb (FRA) 196 pts
2. M. Hirvonen (FIN) 181
3. S. Ogier (FRA) 167
4. J-M. Latvala (FIN) 116
5. P. Solberg (NOR) 110
6. M. Ostberg (NOR) 56
7. M. Wilson (GBR) 52
8. K. Räikkönen (FIN) 34
9. H. Solberg (NOR) 32
10. D. Sordo (ESP) 23
11. F. Villagra (ARG) 20
12. K. Al Qassimi (EAU) 15
13. J. Hänninen (FIN) 13
14. H. Paddon (NZL) 10
15. O. Tanak (EST) 7
. M. Prokop (CZE) 7
17. P-G. Andersson (SWE) 6
. M. Kosciuszko (POL) 6
19. D. Kuipers (NED) 5
20. A. Araujo (POR) 4
. Oleksandr Saliuk (UKR) 4
22. P. Van Merksteijn (NED) 2
. Benito Guerra (MEX) 2
24. B. Sousa (POR) 1
. P. Flodin (SWE) 1

Constructeurs/écuries:
1. Citroën Racing 347 pts
2. Ford 285
3. Stobart-Ford 117
4. Petter Solberg WRT 98
5. Ice1Racing 48
6. Munchi's-Ford 32
7. Abu Dhabi-Ford 30
8. FERM-Ford 22
9. Van Merksteijn Motorsport 12
10. Monster-Ford 11
11. Brazil WRT 1