Loeb Sébastien C4 asphalte 2010
Sébastien Loeb sur l'asphalte | McKlein

Loeb déjà devant à domicile

Publié le , modifié le

Après les quatre premières spéciales du week-end, Sébastien Loeb occupe déjà la première place du rallye de France. Le pilote Citroën, sur ses terres alsaciennes et avec la possibilité de remporter son 7e titre de champion du monde dimanche, possède 14"7 d'avance Sébastien Ogier (Citroën), 19"3 sur Petter Solberg (Citroën), 23"3 sur Dani Sordo (Citroën) et 28"3 sur Jari-Matti Latvala (Ford).

L'attente est énorme. Avec ce rallye de France opportunément installé sur ses terres natales en Alsace, Sébastien Loeb a une énorme opportunité: remporter son 7e titre de champion du monde devant son public. Une première pour le plus grand palmarès de l'histoire du rallye, qui ne compte pas laisser passer cette chance à deux épreuves du terme de la saison. Avec toutes les caméras et les yeux braqués sur lui, le pilote Citroën a la pression, mais il sait s'en défaire.

C'est donc en attaquant qu'il a débuté le week-end, alignant les quatre premiers temps scratch sur les quatre premières spéciales. Pas d'erreur, un rythme effréné seulement suivi à distance par les autres pilotes de la marque au Chevron, qui se battant pour être le premier dauphin. Ne parvenant jamais à intégrer l'une des quatre premières places des spéciales, les Ford Focus de Jari-Matti Latvala et de Mikko Hirvonen sont donc logiquement reléguées en 5e et 6 position du classement général, déjà à 28"3 pour le premier et à 1'06" pour le second.

A ce jeu, Petter Solberg, Sébastien Ogier et Dani Sordo se tiennent tous trois en un peu moins du dix seconde, mais déjà à plus de quinze secondes de l'Alsacien. Pour le moment, Loeb applique parfaitement son plan qui peut le mener au sacre mondial. "Il fallait trouver le bon rythme mais ce n'était pas évident avec tous ces changements d'adhérence", a commenté l'Alsacien. "Je n'ai pas pris un mauvais départ mais à chaque spéciale, je perds quelques secondes. Comme d'habitude Seb Loeb va très vite sur asphalte et je me retrouve à près de 15 secondes au premier regroupement", s'est ému Sébastien Ogier qui estime qu'il sera "difficile de se lâcher" sur ces mêmes spéciales "devenues très piégeuses" dans l'après-midi. Celles-ci seront retardées de 30 minutes à la suite de la sortie de route, sans dommage, du Norvégien Mads Ostberg (Ford Fiesta) dans l'ES2 et du décès d'un spectateur victime d'une crise cardiaque dans l'ES3.

Classement après 4 spéciales

1. Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA-MON/Citroën C4) 38:43.6
2. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Citroën C4) à 14.7
3. Petter Solberg-Chris Patterson (NOR-GBR/Citroën C4) 19.3
4. Dani Sordo-Diego Vallejo (ESP/Citroën C4) 23.3
5. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (FIN/Ford Focus) 28.3
6. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Ford Focus) 1:06.0
7. Kimi Raikkönen-Kaj Lindström (FIN/Citroën C4) 1:59.9
8. Frigyes Turan-Gabor Zsiros (HUN/Peugeot 307) 2:56.8
9. Federico Villagra-Diego Curletto (ARG/Ford Focus) 3:08.4
10. Matthew Wilson-Scott Martin (GBR/Ford Focus) 3:22.5
11. Ken Block-Alex Gelsomino (USA/Ford Focus) 3:26.1
12. Yvan Muller-Gilles Mondésir (FRA/Citroën Xsara) 3:32.7
...

Meilleurs temps dans les épreuves spéciales:
Loeb 4 (ES1 à ES4)