Sébastien Loeb ne va pas encore raccrocher
Sébastien Loeb ne va pas encore raccrocher | AFP - Romi Rekomaa

Loeb continue avec Citroën mais partiellement

Publié le , modifié le

On reverra bien Sébastien Loeb dans une WRC en 2013. Pas pour un championnat complet mais au moins pour quelques rallyes. L'octuple champion du monde a annoncé avec son employeur Citroën un engagement à la carte pour quelques manches. Hormis le Monte-Carlo, son calendrier reste flou. A moyen terme, l'Alsacien quittera définitivement le WRC pour courir sur circuit. Il vise le WTCC, le championnat FIA de voitures de tourisme.

En route vers le WTCC

L'incertitude a pris fin. Partiellement, comme le programme de Sébastien Loeb. En réflexion depuis deux ans sur son avenir, l'Alsacien a choisi de rester au volant pour quelques manches du championnat du monde. Fini la pression de la course au titre. Que du fun ! "On va se faire plaisir sur quelques beaux rallyes et le plaisir est toujours là, a indiqué l'octuple champion du monde. Je ne me vois pas comme un ambassadeur retraité. Je voulais lever le pied mais je sens bien que je ne suis pas encore rouillé. J'ai envie de rouler." Pourquoi pas sur une saison complète alors ? "Parce qu'il faut bien tourner la page, avoue-t-il. Je me suis posé la question il y a deux ans puis l'année dernière. J'étais presque décidé et finalement je suis revenu sur ma décision. A force d'être dans cette situation, j'ai compris que je ne pouvais pas tout arrêter d'un seul coup. Je ne me vois pas aujourd'hui comme un vrai retraité." Ni un pré-retraité. D'ici deux ans, Sébastien Loeb a émis le souhait de s'engager dans un autre défi avec Citroën : le WTCC. "J'avais tout envisagé comme faire du Porsche Cup, du GT. Plutôt qu'une formule de promotion, là, ça reste un championnat du monde. C'est un vrai défi et c'est un championnat où on peut aller ensemble avec Citroën." Selon l'état-major de la marque aux chevrons, cette arrivée en championnat du monde de voitures de tourisme ne se fera pas avant 2014-2015. Et elle ne se fera pas au détriment du WRC où les DS3 continuent de briller.

Hirvonen N.1 mais...

D'ici cette nouvelle étape dans sa carrière, Loeb va donc continuer à papillonner en rallye tout en s'occupant de manager son équipe d'endurance. L'inconnu, c'est encore le nombre d'épreuves que l'Alsacien compte disputer en WRC la saison prochaine. "Combien on va en faire ? Je ne sais pas. Tout dépendra du plaisir que je vais prendre, explique-t-il. Je vois ça comme situation intermédiaire pour préparer le futur. Faire du WTCC l'an prochain, ce n'était pas possible. Il fallait bien une année de transition." Le patron de Citroën Racing Yves Matton ne cache pas son plaisir de conserver son champion à la maison, même s'il découche de temps en temps. "L'intérêt pour Citroën, c'est d'avoir un pilote au top de sa forme, indique le boss de l'équipe française. Personne ne peut dire le contraire. Il peut faire des choses intéressantes au championnat. Et pour la marque, il reste le meilleur ambassadeur. A priori, il ne jouera pas le titre. Ce n'est pas prévu." Soutenu à 60% par Abu Dhabi pour trois saisons (plus deux en option, ndlr), Citroën Racing a conservé les moyens de ses ambitions. Et pour le titre pilotes, Mikko Hirvonen sera donc le N.1 et l'adversaire désigné de Sébastien Ogier et sa Volkswagen Polo-R. Il devra toutefois surveiller la DS3 de Loeb qui n'a pas l'intention de jouer les doublures. Question d'habitude. "Je suis là pour rouler, pas pour un rôle de soutien, surtout pas au Monte-Carlo. Après tout est possible mais la situation n'a pas vraiment été envisagée. Je viens avant tout pour rouler." Au moins ça c'est clair !