La DS3 de Loeb tractée
La DS3 de Loeb tractée | AFP / SEBASTIEN BOZON

Loeb : "ça se termine plutôt mal"

Publié le , modifié le

Sébastien Loeb, victime d'un gros problème de moteur dans l'ES3 du Rallye d'Alsace, a fait comprendre à la presse qu'il avait très peu de chances de pouvoir repartir samedi matin pour marquer quelques points au championnat.

Q: Qu'est-ce qui s'est passé dans l'ES3 ce matin ?

Sébastien Loeb: "C'est très simple à expliquer, il y a un voyant de pression d'huile qui s'est affiché, Daniel (Elena, son copilote) l'a vu avant moi. On a appelé à la radio pour demander (aux ingénieurs): +qu'est-ce qu'on fait ?+, mais on savait très bien ce qu'il fallait faire, et on a tout arrêté".

Q: Comment réagit-on, sur le moment, à un tel problème mécanique ?

SL: "On a du mal à y croire, sur le moment, car on n'est pas habitués à ça. La voiture a toujours bien marché, on n'a jamais eu de problème mécanique depuis le début de la saison, On espère que c'est le capteur (électronique) qui a un problème et que ce n'est pas vrai. S'il y a un endroit où je n'avais pas envie que le moteur casse, c'est bien là. Ca s'annonçait plutôt bien, il faisait beau, les routes étaient sèches, j'étais en tête, et ça se termine plutôt mal".

Q: Allez-vous pouvoir repartir samedi matin ?

SL: "Pour l'instant, les ingénieurs ne disent pas grand chose, ils disent qu'il y a eu une chute de pression d'huile, brutale, et il va falloir analyser, mais ce n'est pas très encourageant pour demain. On peut toujours avoir le doute que ce ne soit pas complètement cassé, mais vu qu'on n'a pas le droit de changer le moteur pour repartir en Super Rally (ndlr: avec 5 minutes de pénalité par spéciale non-disputée vendredi), à mon avis c'est non".

AFP