Lefebvre Citroën Allemagne
Stéphane Lefevbre et Gabin Moreau tirent tout droit | BASTIEN BAUDIN / AUSTRAL / DPPI media

Lefebvre et Moreau, le coup d’arrêt

Publié le , modifié le

Durement touchés d’un grave accident samedi lors du rallye d’Allemagne, Stéphane Lefebvre (pilote) et Gabin Moreau (copilote) ont compromis leur avenir proche en WRC. Fracturés à de multiples endroits, le copilote va devoir observer une longue convalescence. Quant au pilote, blessé plus légèrement, il pourrait rater le Tour de Corse (30 sept-2 oct). Candidat à une place chez Citroën, de retour officiellement en WRC la saison prochaine, Lefebvre a peut-être perdu de gros points.

Les images sont nettes, gravées dans la mémoire de Stéphane Lefebvre. « Je me souviens parfaitement de chaque instant, explique-t-il dans un message posté sur son compte Facebook. J’avais noté un virage à droite avec une corde à raser. Vu les traces laissées par les autres concurrents, j’ai coupé un peu plus mais la voiture s’est déportée sur l’extérieur et nous sommes allé taper une rangée de hilkensteins. Le dernier rocher a fait pivoter la voiture pour l’expédier dans les arbres. C’est ce qui a fait le plus de dégâts. » Malheureusement, les dégâts se sont principalement abattus sur son copilote Gabin Moreau. « Le choc a été très violent ainsi que les minutes qui ont suivi, raconte Moreau. C’était interminable. C’était tout simplement impossible pour moi de m’extraire de la voiture… »

Moreau : "Je me sens plutôt​ chanceux"

Rapidement pris en charge par l’équipe médicale du rallye, Moreau a rejoint un hôpital de Sarrebruck avec des fractures à la cheville, à la main gauche et au tibia droit. Il souffrait également d'une clavicule déplacée et d'une vertèbre fissurée. « Quand on voit l’état de la voiture, je me sens plutôt chanceux, avouait-il de sa chambre d’hôpital après avoir subi une première opération pour réduire sa fracture. La cellule de survie et les différents équipements ont joué leur rôle, notamment grâce à des renforts qui ne sont pas obligatoires mais qui ont été placés là pour améliorer la sécurité de l’équipage. » De son côté, Stéphane Lefebvre s’en sortait avec une blessure au bassin et un pneumothorax, selon L’Equipe de lundi.

Objectif baquet officiel chez Citroën

Rassurant sur son état de santé, Lefebvre espère reprendre au plus vite le volant de sa Citroën du team privé PHSport. « Il va falloir un peu de temps pour que nous puissions nous remettre sur pied. La seule chose qui m’énerve réellement, c’est de me dire que je ne serai peut-être pas au départ du Tour de Corse… » 13e du championnat WRC grâce notamment à sa 5e place obtenue au Monte-Carlo, le pilote sait qu’il joue gros avec le retour officiel de Citroën la saison prochaine et dont il convoite un baquet. Avant l’accident, l’équipage occupait la sixième place du rallye d’Allemagne. Samedi matin, ils avaient signé le meilleur temps dans la spéciale 8, et le deuxième dans la 9e. Reste à savoir ce que retiendra l’état-major de Citroën Sport, l’accident ou les promesses du chronomètre.

VIDEO : Les images de l'accident de Lefevbre et Moreau