Latvala Polo R argentine glissade
Jari-Matti Latvala (Volkswagen) | FRANCOIS BAUDIN / AUSTRAL / DPPI MEDIA

Latvala sacré en Argentine devant Ogier

Publié le , modifié le

Jari-Matti Latvala (VW) a remporté le rallye d'Argentine au prix d'un terrible bras de fer avec son coéquipier Sébastien Ogier (VW), qui remporte néanmoins la power stage finale. Le Français finit avec 1'27" de retard sur le Finlandais, qui relance un peu le championnat. Mais le champion du monde en titre tricolore conserve tout de même 24 points d'avance sur son rival, après ce 5e rallye de la saison.

Après sa victoire en Suède en février, Jari-Matti Latvala a été soulagé de retrouver la plus haute marche du podium en Argentine. Présent à la 3e place par l'intermédiaire de l'Ecossais Kris Meeke, Citroën sauve les meubles. Pointée à près de six minutes du vainqueur, la DS3 de Meeke souffre toutefois d'un manque cruel de performance. Volkswagen qui domine sans partage le championnat du monde  des rallyes WRC cette saison, place ses trois voitures en 1ère, 2e et 4e  position, grâce à la belle remontée de son 3e pilote Andreas Mikkelsen. C'est  leur 5e victoire en autant de courses en 2014, la neuvième d'affilée. C'est la première fois depuis que les deux pilotes sont coéquipiers chez  Volkswagen (début 2013) que Latvala met en échec le champion du monde sans  qu'un fait de course majeur ne perturbe le duel, comme la sortie de route du  Français au rallye de Suède, en février, dont le Finlandais avait profité pour  s'imposer. Alors en tête, Ogier avait finalement terminé à la 6e place.

Tout au long du week-end argentin, sur un terrain qui n'est pas favorable à  son style de pilotage, le champion du monde en titre est apparu incapable de  suivre le rythme effréné de Latvala. A 18 secondes du Finlandais vendredi soir,  à 31 samedi soir, Ogier a été relégué dimanche à plus d'une minute, un écart  considérable et inhabituel entre les deux premiers. Il a expliqué qu'il n'avait pas voulu prendre de risque pour aller chercher  Latvala. En marquant 21 points en Argentine, son avance n'a pas sensiblement  diminuée. Jeudi, il avertissait que, dans la perspective du championnat, un  podium ne serait pas un mauvais résultat. Souvent irrégulier dans ses performances, Latvala a surpris par sa  constance en Argentine, s'imposant comme le seul pilote du plateau à pouvoir  titiller Ogier.

Pour Citroën-Racing, le rallye a été éprouvant. Le Norvégien Mads Ostberg  (2e en Suède et 3e au Portugal) a abandonné dimanche, blessé au pouce droit,  après une sortie de route vendredi. La satisfaction vient de Meeke, qui a  terminé sur le podium, comme à Monte-Carlo. Après les années fastes du règne de Sébastien Loeb, la marque française  fait triste mine (4 podiums en 5 courses) et doit se contenter des miettes  laissées par Volkswagen. La victoire étant pratiquement acquise au départ de la 3e et dernière  journée dimanche, Latvala s'est permis de gérer, laissant à son compatriote  Hirvonen le soin d'animer la course, dans le brouillard et la boue.

Deuxième lors du rallye précédent au Portugal, Hirvonen s'est adjugé 3 des  4 spéciales. Il ne termine cependant qu'à la 9e place, après avoir été pénalisé  de 20 minutes pour une sortie de route vendredi qui lui a fait manquer  l'arrivée de quatre spéciales. Le Belge Thierry Neuville, vice-champion du monde 2013 derrière Ogier, qui  a fait un pari sur l'avenir en s'engageant avec l'ambitieuse équipe  sud-coréenne Hyundai, se hisse à la 5e place après une course mouvementée. L'ancien pilote de F1, le Polonais Robert Kubica, habitué aux abandons  depuis le début de saison, termine pour la première fois dans les points, à la  6e place. Il a débuté début 2014 en WRC, au volant d'une Ford Fiesta RS. Après les titres mondiaux 2013 -pilote et constructeur- lors de leur  première saison, Wolkswagen est bien parti pour truster les podiums.

Classement du rallye d'Argentine

1. Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/Volkswagen Polo-R) 4h41:24.8
2. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Volkswagen Polo-R) 4h42:51.7
3. Kris Meeke-Paul Nagle (NIR-IRL/Citroën DS3) 4h47:19.5
4. Andreas Mikkelsen-Mikko Markkula (NOR-FIN/Volkswagen Polo-R) 4h47:43.1
5. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20) 4h49:50.6
6. Robert Kubica-Maciej Szczepaniak (POL/Ford Fiesta RS) 4h51:32.8
7. Elfyn Evans-Daniel Barrit (GBR/Ford Fiesta RS) 4h51:57.0
8. Martin Prokop-Jan Tomanek (CZE/Ford Fiesta RS) 4h53:28.7
9. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Ford Fiesta RS) 5h01:19.6
10. Nasser Al-Attiyah-Giovanni Bernacchini (QAT-ITA/Ford Fiesta S2000) (1er  WRC2) 5h04:35.0
   
Power Stage (ES14):
1. Ogier
2. Hirvonen
3. Latvala
...
Meilleurs temps dans les épreuves spéciales: Latvala (ES3, ES5, ES7, ES8,  ES9), Sébastien Ogier (ES1, ES2, ES4, ES14), Mikkelsen (ES6), Neuville (ES10),  Hirvonen (ES11, ES12, ES13)
   
Retardés par des incidents de course: Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen  (FIN/Ford Fiesta RS), Mads Ostberg-Jonas Andersson (NOR-SWE/Citroën DS3),  Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20), Andreas Mikkelsen-Mikko  Markkula (NOR-FIN/Volkswagen Polo-R)
   
Principaux abandons: Dani Sordo-Marc Marti (ESP/Hyundai i20), Mads  Ostberg-Jonas Andersson (NOR-SWE/Citroën DS3)

Classement pilotes du championnat du monde

1. Sébastien Ogier (FRA) 112 points
2. Jari-Matti Latvala (FIN) 88 pts
3. Andreas Mikkelsen (NOR) 48 pts
4. Mads Ostberg (NOR) 48 pts
5. Mikko Hirvonen (FIN) 40 pts
6. Kris Meeke (GBR) 32 pts
7. Thierry Neuville (BEL) 31 pts
8. Elfyn Evans (GBR) 26 pts
9. Martin Prokop (CZE) 22 pts
10. Bryan Bouffier (FRA) 18 pts
...
14. Robert Kubica (POL) 8 pts

AFP

Rallye