Jari-Matti Latvala
Jari-Matti Latvala | Maxppp

Latvala mène la danse

Publié le , modifié le

Jari-Matti Latvala (Ford) se trouvait en tête du rallye de Grande-Bretagne après la 1ère journée de spéciales. Le Finlandais devançait son équipier Petter Solberg et l'octuple champion du monde et leader du classement de pilote Sébatien Loeb (Citröen) lors de cette 10e épreuve du Championnat WRC.

Après trois spéciales, la course était loin d'être jouée sur les routes comme d'habitude boueuses de ce rallye disputé au pays de Galles. Loeb pointait à 3'3" de Latvala, alors que Solberg, vainqueur des deux premières spéciales, se trouvait à 5'3". "La voiture marche bien. Je me sens en sécurité avec et c'est la chose la  plus importante. Jari a réalisé des temps incroyables. Il est bien là !", a  souligné Solberg. Tenant du titre, Latvala s'est senti à l'aise dès la troisième spéciale dans ces conditions pour le moins humides. Le Finlandais en a même profité pour conforter son avance dans la troisième spéciale, tenant Loeb à cinq secondes et Solberg à neuf secondes. "C'est ma spéciale favorite. On devrait avoir plus de spéciales comme  celle-ci", a lancé le Finlandais tout sourire.

Latvala creuse l'écart

Sébastien Loeb qui avait remporté la Super Spéciale mercredi avait décidé de partir en troisième position, évitant ainsi d'ouvrir une route ayant subi des averses de pluie durant la nuit. "J'ai fait une bonne spéciale et la bataille avec les Ford est vraiment  dure donc on doit pousser", a commenté Loeb. "C'est très glissant, on a de sacrés glissements et ce n'est pas facile de garder la voiture sur la route", a ajouté le Français.

Décidément plus à l'aise, le tenant du titre a creusé l'écart en signant le temps scratch dans les trois spéciales suivantes. Il possédait ainsi 12 sec 1/10e d'avance sur le Norvégien Solberg tandis que Loeb, qui n'a pu remporter la moindre spéciale de la  journée, pointe à 21 sec 3/10e du leader. "Je suis satisfait de ma performance aujourd'hui. Lors des deux premières  spéciales, je n'étais pas à mon meilleur niveau. Après, j'ai essayé de pousser  et l'objectif était de creuser l'écart", a expliqué Latvala.  Dans les sous-bois glissants et légèrement boueux du centre du pays de  Galles, les pilotes Ford ont pour l'instant fait la différence à coups de  secondes glanées ça et là tout au long de la journée.

Aucune spéciale pour Loeb

Et les relatives difficultés de Loeb se traduisent par une donnée simple:  la marque aux chevrons n'a pu remporter la moindre spéciale programmée en 1re  journée, ce qui ne lui était plus arrivé depuis fin mars et le rallye du  Portugal... où Loeb était sorti de route dès le début. Deux fois 4e, trois fois 2e et une fois 3e, Loeb ronge son frein, en toute  quiétude.  "Quand c'est glissant comme ça, c'est difficile pour nous de nous battre  avec les Ford. On a vu dans cette spéciale qu'elles sont très, très rapides.  J'ai fait une bonne spéciale, mais il est impossible de se battre avec elles",  déclarait-il ainsi après la 5e spéciale du jour, rejeté à 10 secondes de  Latvala sur les 24 km du parcours.

Avec 95 points d'avance au Championnat sur le premier pilote Ford, Solberg,  le Français n'a malgré tout pas trop de soucis à se faire. "Je n'ai pas besoin  de gagner, rappelle-t-il. Nous allons changer les réglages pour demain (samedi)  et nous verrons bien comment ça se passe". C'est simplement regrettable dans l'optique du titre mondial des  constructeurs que Citroën pourrait remporter au pays de Galles si le  constructeur français y marquait six points de plus que Ford.  Mais l'équipier de Loeb, Mikko Hirvonen, connaît logiquement les mêmes  difficultés et ne se classe que 6e, à plus d'une minute du leader. "Demain, si les conditions météo sont les mêmes, nous ne devrions pas être  beaucoup mieux", estimait Loeb.

Romain Bonte