Latvala Polo R argentine boue
Jari-Matti Latvala (Volkswagen Polo R) sort de la boue argentine | DIEGO LIMA / AFP

Latvala et Ogier s'échappent

Publié le , modifié le

Le Finlandais Jari-Matti Latvala a bouclé vendredi la première journée du Rallye d'Argentine, avec une avance de 18 secondes sur son coéquipier chez Volkswagen, le Français Sébastien Ogier. Derrière les deux Polo de Latvala et Ogier, qui ont creusé l'écart sur leurs poursuivants, l'Ecossais Kris Meeke place la Citroën DS3 en 3e position, avec plus d'une minute de retard sur Latvala.

Le Gallois Elfyn Evans (Ford Fiesta RS) s'empare de la 4e place, à près de  4 minutes du premier. Les deux Britanniques font un bond au classement, profitant des ennuis  mécaniques dans la dernière spéciale de vendredi du Norvégien Andreas Mikkelsen  (Polo, 3e avant la dernière spéciale) et de la Hyundai du Belge Thierry  Neuville (4e). Dans la spéciale N.2 (ES2), annoncée cassante, la DS3 du Norvégien Mads  Ostberg, alors en 2e position, a heurté une pierre et s'est immobilisée avec  une roue arrachée. Peu avant, C'est le Finlandais Mikko Hirvonen qui avait dû  renoncer.

Pénalisé vendredi car il ouvrait la route, Ogier semblait en mesure de  refaire son retard sur Latvala. "C'était un désavantage d'être le premier sur la route, ce n'était pas  possible de faire mieux dans ces conditions. Maintenant, ça va se jouer entre  Jari et moi", a réagi le champion du monde en titre. Comme ils se sont partagé les victoires depuis le début de la saison -  Monte-Carlo, Mexique, Portugal pour le Français, Suède pour le Finlandais -,  Ogier (ES1, ES2, ES4) et Latvala (ES3, ES5) ont dominé de la tête et des  épaules les cinq premières spéciales, longues (27 et 52 km) et éprouvantes pour  la mécanique. "Je ne me préoccupe pas tant que cela de Sébastien. Je sais qu'il va  attaquer car il veut gagner. Je vais rouler à mon rythme et on verra si cela  suffit", a dit le Finlandais, interrogé sur sa gestion de course, avec Ogier  dans son rétroviseur.    

Chez Citroën-Racing, l'objectif est de conserver la 3e place et rester à  l'affût d'une erreur des pilotes Wolkswagen. "Beaucoup de choses peuvent encore se passer. La 2e journée va être encore  difficile, et dimanche il y aura des passages à 2.000 mètres", a averti Marek  Nawarecki, responsable compétition chez Citroën-Racing, qui juge les écarts  "considérables après un début de course animé". Citroën place désormais tous ses espoirs en Kris Meeke. "Lui et nous sommes  capables d'aller plus vite, mais le but c'est d'arriver au bout" du rallye, a  souligné l'ingénieur en charge de l'exploitation des Citroën DS3 WRC, Didier  Clément.

Classement à l'issue des cinq spéciales de la prem​ière journée, disputées  jeudi (ES1) et vendredi (ES2-ES5):


    1. Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/Volkswagen Polo-R) 1:57:36.3
    2. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Volkswagen Polo-R) 1:57:54.0
    3. Kris Meeke-Paul Nagle (GBR-IRL/Citroën DS3) 1:58:43.7
    4. Elfyn Evans-Daniel Barrit (GBR/Ford Fiesta RS) 2:01:24.4
    5. Robert Kubica-Maciej Szczepaniak (POL/Ford Fiesta RS) 2:01:24.6
    6. Martin Prokop-Jan Tomanek (CZE/Ford Fiesta RS) 2:01:48.5
    7. Andreas Mikkelsen-Mikko Markkula (NOR-FIN/Volkswagen Polo-R) 2:02:56.2
    8. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20) 2:03:12.5
    9. Nasser Al-Attiyah-Bernacchini (QAT/ITA/Ford Fiesta RRC 2000) 2:03:13.1
    10. Yuriy Protasov-Pavlo Cherepin (UKR/Ford Fiesta R5) 2:05:58.3

AFP

Rallye