Latvala de bout en bout

Latvala de bout en bout

Publié le , modifié le

Le Finlandais Jari-Matti Latvala (Ford) a remporté le Tour de Suède dimanche dans la région d'Hagfors, en devançant son compatriote de 16 secondes Mikko Hirvonen (Citröen) vainqueur ces deux dernières années et le Norvégien Mads Ostberg (Ford), à 38 secondes. Sébastien Loeb retardé par une sortie de route en début d'épreuve, termine finalement 6e mais conserve la tête du classement du championnat du monde.

Pendant quatre jours, Latvala, a fait preuve d'une grande maîtrise, réalisant le meilleur temps des essais qualificatifs et utilisant à bon escient  le droit qu'il s'était procurer ainsi de choisir sa position de départ lors des  premières spéciales du vendredi. Décidant de partir en 17e position, pour éviter d'avoir à balayer la  poudreuse qui ne manquerait pas de recouvrir les routes au petit matin, le Finlandais terminait la première journée en tête du rallye pour ne plus la  quitter jusqu'à l'arrivée.

Au départ, l'Espagnol Dani Sordo (Mini) et le Français Sébastien Loeb semblaient les aient les seuls capables de contrer l'armada nordique. Sordo a fait illusion  lors de la super-spéciale de jeudi soir avant d'abandonner en fin de journée  vendredi dans l'ES8 moteur cassé après une touchette. Loeb, seul européen a avoir battu les pilotes régionaux en Suède et en  Norvège, avait quant à lui perdu tout espoir de renouer avec le succès après avoir été surpris par les routes verglacées et échoué sa DS3 sur un mur de neige dans l'ES7. Laissant deux minutes dans l'opération et abandonnant huit places - il  était alors 3e - l'octuple champion du monde s'était alors donné comme seule  mission de finir au moins 6e et de rapporter huit point à son écurie. Objectif  finalement atteint.

Le classement général, à quelques kilomètre de l'arrivée, dimanche ressemblait à s'y méprendre à celui publié de l'avnat-veille et les positions paraissaient figées. Cependant, une crevaison de Latvala, dans l'ES22, a failli tout remettre en question. Réduisant son retard de 27 secondes pour revenir à moins de 9 secondes, Hirvonen, devenait très menaçant à deux spéciales de la fin du rallye. Résistant à cette nouvelle pression de son ancien coéquipier chez Ford,  Latvala parvenait toutefois à se relancer et terminer finalement avec plus de 16 secondes  d'avance. Moins chanceux, Petter Solberg (Ford) devait également taper sa roue avant  droite dans l'ES22 et abandonner sa place sur le podium final à son jeune  compatriote Mads Ostberg, vainqueur de trois spéciales, ses toutes premières en WRC.

Latvala assurait dans la dernière spéciale pour aller chercher le sixième succès de sa carrière, le deuxième en Suède après celui obtenu en 2008, dépossédant Mikko Hivronen, vainqueur des deux dernières éditions.

Réactions

Jari-Matti Latvala (Ford/1er): "Il y a quatre ans j'ai gagné mon premier rallye ici, et j'étais le plus jeune à réussir cette performance en WRC. Aujourd'hui, cette victoire a été obtenue dans des conditions très différentes et pourtant je ressens à peu près les mêmes sensations. Après avoir dû abandonner à Monte-Carlo le mois dernier, je savais qu'il était très important de gagner ici. Lorsque j'ai compris que j'avais touché cette pierre, que je n'avais jamais vue ni dans les reconnaissances ni dans le premier passage ce matin, j'ai failli défaillir! J'irai voir mon médecin demain pour faire contrôler mon coeur! Je savais que Mikko Hirvonen ferait tout pour me rattraper. On va essayer de se battre cette année pour les titres pilote et constructeur".

Mikko Hirvonen (Citroën/2e): "Je suis assez content de moi. Surtout dans la façon dont j'ai piloté samedi. On va dans la bonne direction. Je n'ai été au courant de la crevaison de Jari-Matti que lorsque j'ai terminé la spéciale. Cela n'a donc pas changé grand chose dans mon pilotage".

Sébastien Loeb (Citroën/6e): "Je suis constant en Suède. Soit je termine 6e soit je sors de la route! C'est néanmoins un bon résultat dans l'ensemble. En plus on marque les trois points de la Power Stage. C'est tout ce qu'on pouvait espérer après la sortie de route. On reste en tête du Championnat, ce qui n'est pas mal. Dans la Power Stage je me suis juste reconditionné pour l'attaque. Il y avait des grosses pierres et je suis surpris par les écarts que j'ai creusés. Vendredi, l'objectif était de recoller au duo de tête après ma pénalité de 10 secondes. Il fallait réussir à inverser la tendance. Il y avait un piège dans ce virage, et d'ailleurs, trois autres pilotes se sont fait surprendre. Jusque-là j'étais propre dans mon pilotage, et là j'en ai trop fait".

Classement du rallye de Suède

1. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (FIN/Ford Fiesta RS) 3h18:28.3
2. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Citröen DS3) à 16.6
3. Mads Ostberg- Jonas Andersson (NOR-SWE/Ford) 38.8
4. Petter Solberg-Chris Patterson (NOR-GBR/Ford Fiesta RS) 58.8
5. Evgeny Novikov-Denis Giraudet (RUS-FRA/Ford Fiesta RS) 1:14.3
6. Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA-MON/Citröen DS3) 2:55.1
7. Henning Solberg-Ilka Minor (NOR-AUT/Ford) 3:49.5
8. Patrik Sandell-Stffan Parmander (SWE/Mini) 5:08.9
9. Martin Prokop--Zdenek Hruza (TCH/Ford Fiesta RS) 5:30.0
10. Eyvind Brynildsen-Cato Menkerud (NOR/Ford Fiesta) 6:27.2
11. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Skoda Fabia) 7:35.0
(1er en S2000)
.../

Classement Power Stage (ES24)
1. Loeb
2. Solberg
3. Latvala

Meilleurs temps dans les épreuves spéciales: Sordo 1 (ES1), Latvala 9 (ES2, ES8, ES11, ES12, ES15, ES16, ES19, ES20, ES23), Ostberg 3 (ES2, ES21, ES22), Loeb 4 (ES3, ES6, ES18, ES24), Hirvonen 5 (ES4, ES5, ES7, ES13, ES17), P. Solberg 2 (ES9, ES10), Tanak 2 (ES14, ES18).

Le point au championnat du monde

Pilotes
1. S. Loeb (FRA) 39 pts
2. M. Hirvonen (FIN) 32
3. P. Solberg (NOR) 29
4. J-M. Latvala (FIN) 26
5. E. Novikov 21
6. D. Sordo 18
7. M. Ostberg 15
.../

Constructeurs/écuries
1. Citroën Racing 65 pts
2. Ford 55
3. M-Sport Ford 28
4. Mini 26
5. Qatar 8

Voir la video

Voir la video

Christian Grégoire