Ogier RAC 2016
Sébastien Ogier (Volkswagen) s'éclate en Grande-Bretagne | BEN STANSALL / AFP

La balade galloise de Sébastien Ogier

Publié le , modifié le

Sébastien Ogier (VW), déjà assuré d'un 4e titre mondial d'affilée, occupe toujours la tête du Rallye de Grande-Bretagne, samedi soir, après les huit épreuves spéciales (ES9 à ES16) de la 2e journée, disputées sur les pistes en terre du pays de Galles. Le Français, parti samedi matin avec 37 secondes d'avance sur l'Estonien Ott Tänak (Ford), est rentré le soir à Deeside avec un avantage de 33 secondes. Le podium provisoire est toujours complété par le Belge Thierry Neuville (Hyundai), troisième à une minute et demie d'Ogier.

Parti samedi matin avec 37 secondes d'avance sur Tänak, le Français n'en avait plus que 24 en début d'après-midi, après deux boucles de trois spéciales (ES9 à ES11, puis ES12 à ES14) dont celles du petit matin parcourues en plein brouillard, dans les forêts galloises. Ogier a alors repris neuf secondes à Tänak dans les deux dernières spéciales du jour (ES15, ES16), pour devancer le surprenant Estonien de 33 secondes et le Belge Thierry Neuville (Hyundai i20), solide troisième, d'une minute et demie.

"Globalement, je suis très heureux de notre journée", a expliqué Ogier en fin de journée. "Ca pouvait difficilement se passer mieux pour Julien (Ingrassia, son copilote, ndlr) et moi. Nous avons attaqué en essayant de tirer le maximum de notre position sur la route, qui nous donnait un petit avantage ici. Et même si nos pneus les plus tendres ne sont pas idéaux pour les conditions de cette semaine au pays de Galles. C'est pour cette raison qu'on voulait conserver une bonne marge avant la dernière journée, pour être sûrs de finir devant Tänak. Et nous n'avons eu aucun problème pour faire les 100 km de spéciales sans jamais changer un seul pneu", a ajouté Ogier, histoire de comparer ses pneus Michelin avec les gommes DMACK de l'Estonien.

En fin de journée, un bref passage en terre anglaise, sur le domaine du château de Cholmondeley, a permis à un autre pilote VW, Andreas Mikkelsen, 14e du classement général, de signer son premier temps scratch du rallye. Il avait été retardé vendredi, comme Jari-Matti Latvala, par une casse de transmission rendant sa voiture moins efficace sur les pistes galloises, avec deux roues motrices seulement. Il reste encore une cinquantaine de kilomètres chronométrés, dimanche matin, répartis sur six spéciales, et VW est bien parti pour s'assurer le titre mondial des constructeurs avant la dernière manche, prévue le mois prochain en Australie. Grâce au seul Ogier et quelque soit le résultat obtenu par ses coéquipiers chez VW ou ses rivaux chez Hyundai.

Classement provisoire du rallye de Grand​e-Bretagne, samedi soir, après l'ES16

1. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/VW Polo-R) 2 h 43:25.3
2. Ott Tänak-Raigo Molder (EST/Ford Fiesta RS) à 33.8
3. Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20) à 1:34.5
4. Hayden Paddon-John Kennard (NZL/Hyundai i20) à 1:47.1
5. Kris Meeke-Paul Nagle (GBR-IRL/Citroën DS3) à 2:29.5
6. Dani Sordo-Marc Marti (ESP/Hyundai i20) à 3:36.0
7. Mads Ostberg-Ola Floene (NOR/Ford Fiesta RS) à 4:15.0
8. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (FIN/VW Polo-R) à 4:22.2
9. Stéphane Lefebvre-Gilles de Turckheim (FRA/Citroën DS3) à 6:52.7
10. Eric Camilli-Benjamin Veillas (FRA/Ford Fiesta RS) à 7:35.6
11. Esapekka Lappi-Janne Ferm (FIN/Skoda Fabia R5) à 8:18.0 (1er catégorie WRC2)
...
14. Andreas Mikkelsen-Anders Jaeger (NOR/VW Polo-R) à 9:36.3

Abandon:
Craig Breen-Scott Martin (IRL-GBR/Citroën DS3), sortie de route (ES4, vendredi)

Meilleurs temps dans les épreuves spéciales: Ogier 7 (ES1, ES2, ES5 à ES7, ES10, ES15), Tänak 6 (ES3, ES4, ES9, ES12 à ES14), Neuville 2 (ES8, ES11), Mikkelsen 1 (ES16)

AFP