Sébastien Loeb
Le nonuple champion du monde, Sébastien Loeb | DR

La balade de Sardaigne pour Loeb et Citroën

Publié le , modifié le

Dix jours après avoir conquis son 9e titre pilote et le 8e de Citroën, Sébastien Loeb, au volant de sa DS3, participe, dès aujourd'hui, au rallye de Sardaigne. Cet avant-dernière épreuve du championnat ne comporte pas de grand intérêt, hormis d'ajouter une 76e victoire au palmarès de l'Alsacien. Mais les pilotes Ford auront à coeur d'offrir à la marque une victoire avant son retrait, d'autant que Jari-Matti Latvala doit préparer son duel avec Ogier chez Volkswagen.

C'est presque le chant du cygne. La semi-retraite de Sébastien Loeb, le retrait total de Ford annoncé en début de semaine, le championnat du monde des rallyes va changer de visage l'an prochain. La Sardaigne puis l'Espagne, ce seront les deux dernières occasions de voir le WRC "ancienne génération". Mais les pilotes ne seront peut-être pas à 100%.

Objectif victoire pour Loeb

Les deux titres mondiaux, pilotes et constructeurs, sont mathématiquement assurés depuis le rallye d'Alsace. Huit victoires en 11 rallyes pour l'ogre Loeb, huit podiums pour le gentil Hirvonen (dont six deuxièmes places), cette saison s'est déroulée comme beaucoup le craignaient pour l'intérêt sportif du WRC: des victoires à répétition pour l'Armée des Rouges, même si "ce n'est jamais facile", rappelle volontiers Loeb. L'Alsacien tentera donc de porter le record de victoires à 76, et il assure que sa motivation sera intacte, malgré le titre en poche et la perspective de ne jouer qu'épisodiquement dans cette catégorie la saison prochaine: "Quand je m'aligne au départ, c'est avec la volonté d'obtenir le meilleur résultat possible et donc de gagner. J'ai envie de me faire plaisir au volant et d'attaquer pour profiter de ce qui sera un de mes derniers rallyes en WRC. La Sardaigne est une épreuve difficile et je me souviens de grosses bagarres face à des adversaires toujours très performants". Vainqueur de quatre des six dernières éditions disputées en WRC, le Français devra s'adapter aux nouvelles conditions de ce rallye, qui se déroule pour la première fois en automne après avoir eu lieu précédemment au printemps.

Comme toujours, la seule concurrence de Loeb, hormis son coéquipier Hirvonen qui en a marre de finir 2e en Sardaigne (à cinq reprises), sera composée par les Ford. En annonçant lundi son retrait du championnat en fin de saison, la marque a donné une motivation supplémentaire à ses pilotes. Jari-Matti Latvala, qui vient de s'engager pour Volkswagen la saison prochaine, a donc tout intérêt à briller pour bien se préparer à la concurrence avec Sébastien Ogier, son futur coéquipier chez VW. Quant à Petter Solberg, enjoliver son CV à l'heure de chercher un nouveau volant ne serait pas pour lui déplaire, d'autant qu'il a été le premier vainqueur en Sardaigne, en 2004: "La spéciale qualificative de jeudi sera importante pour choisir son ordre de départ le premier jour, car il n'y aura pas assez de kilomètres ensuite pour compenser une mauvaise position", avertit-il. Avec 16 spéciales et 306 km chronométrés seulement, il n'y aura pas de droit à l'erreur.

Les classements

Classement pilotes:
1. Sébastien Loeb (FRA) 244 pts (CHAMPION)
2. Mikko Hirvonen (FIN) 173
3. Jari-Matti Latvala (FIN) 131
4. Mads Ostberg (NOR) 125
5. Petter Solberg (NOR) 119
6. Evgeny Novikov (RUS) 69
7. Thierry Neuville (BEL) 52
8. Martin Prokop (CZE) 42
9. Ott Tanak (EST) 37
10. Sébastien Ogier (FRA) 31
11. Dani Sordo (ESP) 31
12. Nasser Al-Attiyah (QAT) 28
13. Christopher Atkinson (GBR) 14
14. Armindo Araujo (POR) 11
15. François Delecour (FRA) 8
...
Classement constructeurs/écuries:
1. Citroën Racing 388 pts (CHAMPION)
2. Ford Motorsport 259
3. M-Sport (Ford) 137
4. Citroën Junior Team 72
5. Adapta WRT (Ford) 71
...