Sébastien Ogier Volkswagen Mexique poussière 032015
Personne ne peut suivre Sébastien Ogier (Volkswagen) | FRANCOIS BAUDIN / AUSTRAL / DPPI media

Et de trois d'affilée pour Ogier !

Publié le , modifié le

Ce début de saison WRC ressemble à un rêve pour Sébastien Ogier. Le double champion du monde en titre a tout remporté, du Monte Carlo au Mexique en passant par la Suède. Dimanche, le pilote Volkswagen a conclu avec panache son rallye mexicain en remportant la Power Stage. Au classement final, il devance la Citroën DS3 de Mads Ostberg et la Polo-R de son coéquipier Andreas Mikkelsen. Seul Sébastien Loeb avait réussi pareille entame de saison.

17 fois à la première ou la deuxième place sur 21 spéciales, Sébastien Ogier était au sommet de son art sur les pistes mexicaines. Avec en bonus la Power Stage et ses trois points. "Ouvrir la route est difficile au Mexique, mais  au final ce fut un week-end parfait", a déclaré le Français après avoir franchi  la ligne d'arrivée. Ogier devance d'une minute et 18 secondes, Mads Ostberg, qui signe le premier podium de sa carrière sur les hauteurs mexicaines.

Le Français s'était pourtant avancé en vaincu sur la ligne de départ,  estimant qu'il avait "99%" de chances de ne pas l'emporter, pour être contraint  de balayer les poussiéreuses routes mexicaines en première position. "J'ai  l'impression que personne ne réalise la performance qu'on est en train de  réaliser, avait estimé Ogier, samedi soir. Cela va paraître arrogant, mais  mettez n'importe qui d'autre sur la route à notre place et vous verrez où il se  retrouve".

La dernière journée du Rallye du Mexique a été marquée par la lutte pour la  deuxième place entre les Norvégiens, Mads Ostberg et Andreas Mikkelsen. En  remportant la première spéciale de dimanche (ES19), Ostberg a repris de la  marge et sécurisé sa deuxième place. "Pour notre premier Rallye sur terre avec la nouvelle voiture, et sans test  préalables, je crois qu'on a fait du très bon boulot" avait estimé, samedi  soir, celui qui avait été contraint de jeter l'éponge en 2013 et 2014, le  samedi matin, alors qu'il se trouvait en deuxième position.

francetv sport @francetvsport

Rallye