Citroën C4WRC
Une Citroën C4WRC | DR

Citroën tend la main à Kubica

Publié le , modifié le

Robert Kubica muscle son jeu. Le Polonais, gravement accidenté en 2011, poursuit son aventure en rallye et a décidé de se tester au volant de ce qui se fait de mieux, une C4 WRC. Kubica pilotera la voiture de Sébastien Loeb lors du Rally di Como (15-17 novembre) et le Rallye du Var (23-25 novembre), dernière manche du championnat de France asphalte.

"Je suis impatient de monter à bord d’une voiture aussi performante et victorieuse que la C4 WRC, s'est réjouit Robert Kubica. Le rallye est une discipline que j’affectionne particulièrement." Kubica avait déjà remporté début septembre, le même week-end que le Grand Prix d'Italie de Formule 1, la Ronde Gomitolo di Lana, une épreuve longue de quatre spéciales seulement, avec une minute d'avance sur le deuxième. Dans la même Subaru Impreza WRC portant ses initiales, RK, sur le capot avant, le Polonais a ensuite participé à celui de San Martino di Castorzza mais a abandonné suite à une sortie de route sans gravité. Il a ensuite remporté le rallye Citta di Bassano, fin septembre. Le Polonais n'a jamais caché qu'il souhaitait retrouver la compétition à un niveau supérieur en 2013, en disputant plusieurs épreuves, voire même un championnat complet, sur piste ou en rallye, pour évaluer la qualité de la rééducation de son bras droit, très abîmé lors de l'accident.

Le Var en tête

Avec Como puis le Var, Kubica aura une bonne occasion de s'étalonner. "Après une séance d’essai qui me permettra de faire connaissance avec la voiture, ma participation au Rally di Como sera avant tout une occasion de confirmer cette prise en main et de parfaire mon apprentissage en conditions de course. L’objectif deviendra différent lors du Rallye du Var. Il s’agira de ma troisième participation à l’épreuve. C’est donc un terrain que je connais et sur lequel je me sens à l’aise mais je souhaite avant tout engranger un maximum de kilomètres et progresser dans la discipline !" Pigiste pour Citroën en 2013, Kubica ne dira pas non.