Mikko Hirvonen (Citroën DS3 WRC)
Mikko Hirvonen (Citroën DS3 WRC) | DR

Citroën fait le vide au Mexique

Publié le , modifié le

Le suspense aura duré à peine une demi-journée sur les routes du Mexique. Le temps pour Citroën de placer Mikko Hirvonen et Sébastien Loeb en tête du rallye et à Ford de perdre de précieuses secondes sur des incidents mécaniques. Après l'ES5, le Finlandais et le Français sont dans un mouchoir (0"6) alors que Solberg (crevaison) et Latvala (casse d'un bras de suspension) sont eux, respectivement, à 1'26"8 et 1'32"8.

Solberg, le plus rapide aux essais et qui avait eu l'avantage de choisir le premier sa position de départ sur ces routes en terre (ndlr: il décidera de partir le 14e), a crevé dans l'ES2, 4 km après le départ d'une spéciale qui en comptait 22. Décidant de poursuivre sa route avec la roue arrière gauche crevée, le premier leader du rallye perdait près d'une minute dans l'aventure et pratiquement toutes chances de renouer avec la victoire, après celle obtenue en 2005. Dans l'ES5, ce fut au tour de Latvala de connaitre des soucis mécaniques. Après 15 km, il devait casser sa suspension avant et perdre plus d'une minute et demi.

Solberg et Latvala étaient pointés respectivement 7e et 8e à l'issue des cinq premières spéciales tandis que la régularité d'Hirvonen et Loeb payaient. Le premier, s'octroyait l'ES2 en étant classé dans les trois premiers dans les quatre spéciales de la matinée tandis que Loeb remportait deux scratchs dans l'ES4 et l'ES5, figurant également dans les trois premiers depuis le départ du rallye, jeudi soir. Les malheurs du team officiel Ford font le bonheur des pilotes privés. Le podium s'est en effet ouvert pour le Norvégien Mads Ostberg (3 à 40 secondes de Hirvonen) et le jeune Belge Thierry Neuville (à 45 secondes). Après la pause déjeuner à Leon à la mi-journée, une deuxième boucle est prévue pour tous les concurrents.