Loeb Citroën Allemagne dérapage 082010
Sébastien Loeb (Citroën C4) à l'attaque | DR

Citroën caracole en tête

Publié le , modifié le

Sébastien Loeb et Dani Sordo avait pris les devants du rallye d'Allemagne vendredi. Sébastien Ogier les a rejoint lors de la 2e journée, écartant provisoirement les Ford d'un podium. Pour la victoire, Citroën est tranquille. Pour Loeb, c'est en très bonne voie. Titiller par son coéquipier espagnol dans l'ES7 et 8, l'Alsacien possède à l'issue de la 2e journée 35"7 d'avance sur l'Ibère, 2'07"1 sur Ogier, 2'23"7 sur Latvala (Ford).

"Comme c'est une spéciale très longue, il fallait surtout préserver les pneus, ne pas trop glisser, ne pas freiner trop tard. Ce n'était pas l'idéal pour les spectateurs mais ça nous a permis de creuser un peu l'écart sur Dani. Maintenant, il faut essayer de conserver cet écart", a résumé le sextuple champion du monde, invaincu en Allemagne depuis 2002. Pour les glissades, le public peut remercier les Focus et notamment Jari-Matti Latvala (Ford Focus) auteur d'un  tête-à-queue dû "à une note incorrecte à cet endroit-là". Cet endroit, c'est le camp militaire de Baumholder (une piste en béton réservée aux tanks de l'armée allemande) où Loeb s'est décidé à poser des mines. Malheureux vendredi, Sébastien Ogier (C4 Junior Team) a évité les bûches pour grimper à la 3e place.

Bien installé en tête du seul rallye qu'il a toujours gagné, depuis 2002, Loeb a laissé Sordo et Petter Solberg, dans sa C4 privée, se partager les temps scratch de la boucle de l'après-midi: deux chacun, Sordo (ES12, ES13) restant 2e mais finissant la journée à 35 secondes de l'Alsacien, et Solberg (ES11, ES14) remontant jusqu'à la 5e place. A midi, trois Ford Focus suivaient les trois C4 au classement, Latvala devant Mikko Hirvonen et le revenant François Duval. Quelques heures plus tard, après le deuxième passage dans Panzerplatte (ES14), il n'y en avait plus qu'une, celle de Latvala, toujours en bagarre avec Ogier pour une place sur le podium. Hirvonen a lâché l'affaire malgré lui à la fin de l'ES13 (Freisen/Westrich, 16 km), transmission en panne, alors qu'il était 5e. Duval n'en a pas profité longtemps puisqu'il a fini l'ES14 sur le toit, le moteur de sa Focus ayant recommencé à chauffer et à manquer de puissance dans l'ES13, comme vendredi. Tout cela a bien arrangé Solberg, remonté de la 9e à la 5e place en l'espace de huit spéciales et 187 km chronométrés. Le Norvégien, champion du monde 2003, a fini la journée en beauté par un temps scratch dans Panzerplatte 2, sur les pistes en béton du camp militaire de Baumholder trouées par les tanks de l'armée allemande.

Classement du rallye d'Allemagne après la 2e journée

1. Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA-MON/Citroën C4) 3 h 05:21.6
2. Dani Sordo-Diego Vallejo (ESP/Citroën C4) à 35.7
3. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Citroën C4) 2:07.1
4. Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/Ford Focus) 2:23.7
5. Petter Solberg-Chris Patterson (NOR-GBR/Citroën C4) 5:16.0
6. Kimi Raikkönen-Kaj Lindström (FIN/Citroën C4) 7:24.4
7. Matthew Wilson-Scott Martin (GBR/Ford Focus) 7:43.9
8. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Ford Focus) 12:27.4
9. Ken Block-Alex Gelsomino (USA/Ford Focus) 12:38.9
...

Retardés:
François Duval-Denis Giraudet (BEL-FRA/Ford Focus), sortie de route (ES14)

Meilleurs temps dans les épreuves spéciales:
Loeb 7 (ES1 à ES3, ES5, ES7, ES9, ES10), Sordo 2 (ES6, ES8, ES12, ES13), P. Solberg 1 (ES4, ES11, ES14)