Bouffier leader du Monte-Carlo

Bouffier leader du Monte-Carlo

Publié le , modifié le

En ne prenant que des pneus tendres en début de première journée du rallye de Monte-Carlo, Sébastien Ogier (Volkswagen Polo-R) et bien d'autres favoris ont fait le mauvais choix. Car la neige était en abondance, ce dont a profité Bryan Bouffier (Ford Fiesta RS), qui avait pris des pneus neige. Le vainqueur du Monte-Carlo 2011 en IRC se trouve donc aux commandes du rallye, avec 13"6 d'avance sur le Britannique Kris Meeke (Citroën DS3) et 41"5 sur Dani Sordo (Hyundaï).

C'est un petit coup de chance, un soupçon de réussite. Mais cela fait toute la différence. "J'ai pris ces pneus neige en prévision de la pluie qui était annoncée", a expliqué Bryan Bouffier à mi-journée. "Dès le  premier virage de la première spéciale, il y avait de la neige et j'ai tapé  fort, mais la voiture est solide donc j'ai pu continuer". Et avec les pneus neige embarqués dans son coffre, il a pu rectifier le tir, au contraire des principaux favoris, au premier rang desquels Sébastien Ogier (Volkswagen Polo-R). Le champion du monde en titre est parti à la faute au premier virage, puis s'est fait peur dans la descente très enneigée du col de Perty. 

"J'aurais dû faire un choix de pneus un peu moins osé", a reconnu Ogier,  dont les ouvreurs étaient passés plus d'une heure avant lui dans la première  spéciale. A ce moment-là, un redoux était attendu, et c'est l'inverse qui s'est  produit, juste avant le passage des premiers concurrents. Du coup, Ogier était  9e à midi, à plus d'une minute de Bouffier, suite à l'arrivée de pilotes passés  bien plus tard, dans des petites voitures, sur une route moins glissante.

Dans ces conditions très délicates, les deux premiers temps scratch du  rallye ont été signés par le Polonais Robert Kubica (Ford Fiesta RS). L'ancien  pilote de F1, grièvement blessé à la main droite en 2011, dans un petit rallye  italien, a entamé sur les chapeaux de roue son tout premier Monte-Carlo. Faute d'avoir embarqué des pneus neige, la même erreur qu'Ogier, Kubica a  lui aussi perdu du temps dans la 3e spéciale, celle du col de Perty, mais il  est rentré à Gap sain et sauf, ce qui n'est pas le cas du Belge Thierry  Neuville (Hyundai i20). Le pilote de pointe de la marque coréenne a abandonné sur sortie de route  dès la première spéciale du rallye, au 10e des 25 kilomètres.

Classement du 82e Rallye Monte-Carlo après l'ES3

    1. Bryan Bouffier-Xavier Panseri (FRA/Ford Fiesta RS) 45:44.2
    2. Kris Meeke-Paul Nagle (GBR-IRL/Citroën DS3) à 13.6
    3. Dani Sordo-Marc Marti (ESP/Hyundai i20) à 41.5
    4. Robert Kubica-Maciej Szczepaniak (POL/Ford Fiesta RS) à 42.5
    5. Elfyn Evans-Daniel Barritt (GBR/Ford Fiesta RS) à 46.7
    6. Sébastien Chardonnet-Thibault de la Haye (FRA/Citroën DS3 R3) à 51.7
    7. Olivier Burri-Fabrice Gordon (SUI-FRA/Ford Fiesta R2) à 1:09.0
    8. Mads Ostberg-Jonas Andersson (NOR-SWE/Citroën DS3) à 1:14.0
    9. Sébastien Ogier-Julien Ingrassia (FRA/Volkswagen Polo-R) à 1:19.4
    8. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Ford Fiesta RS) à 2:32.4
    9. Andreas Mikkelsen-Mikko Markkula (NOR-FIN/Volkswagen Polo-R) à 2:57.7
    10. Jari-Matti Latvala-Mikka Anttila (FIN/Volkswagen Polo-R) à 3.04.2
    ...
    Abandons: Thierry Neuville-Nicolas Gilsoul (BEL/Hyundai i20), sortie de  route (ES1); François Delecour-Dominique Savignoni (FRA/Ford Fiesta RS),  accélérateur cassé (ES1)
    Meilleurs temps dans les épreuves spéciales: Kubica 2 (ES1, ES2), Bouffier  1 (ES3)

Thierry Tazé-Bernard @thierrytaze