Bryan Bouffier (Peugeot 207) IRC Monte-Carlo 01 2011
Bryan Bouffier au volant de sa Peugeot 207 | AFP - SEBASTIEN NOGIER

Bouffier et Peugeot s'offrent le Centenaire

Publié le , modifié le

Le Français Bryan Bouffier (Peugeot 207) a remporté le 79e Rallye Monte-Carlo, édition du Centenaire, dans la nuit de vendredi à samedi, le podium étant complété par le Belge Freddy Loix (Skoda Fabia) et le Français Stéphane Sarrazin (Peugeot 207).

CLASSEMENT FINAL OFFICIEL
1. Bryan Bouffier-Xavier Panseri (FRA/Peugeot 207) 3 h 32:55.6
2. Freddy Loix-Frédéric Miclotte (BEL/Skoda Fabia) à 32.5
3. Stéphane Sarrazin-Jacques-Julien Renucci (FRA/Peugeot 207) 51.9
4. Guy Wilks-Phil Pugh (GBR/Peugeot 207) 1:19.7
5. François Delecour-Dominique Savignoni(FRA/Peugeot 207) 1:22.4
6. Juho Hanninen-Mikko Markkula (FIN/Skoda Fabia) 1:29.3
7. Petter Solberg-Chris Patterson (NOR-GBR/Peugeot 207) 3:45.9
8. Nicolas Vouilloz-Benjamin Veillas (FRA/Skoda Fabia) 4:47.8
9. Jan Kopecky-Petr Stary (CZE/Skoda Fabia) 7:45.9
10. Giandomenico Basso-Mitia Dotta (ITA/Peugeot 207) 8:46.0
11. Toni Gardemeister-Tomi Tuominen (FIN/Peugeot 207) 9:09.0
12. Alex Caffi-Roberto Peroglio (ITA/Skoda Fabia) 13:06.2

"C'est fantastique, vraiment fantastique", a dit Bouffier, 32 ans, au point stop de la 13e et dernière épreuve spéciale, à Lucéram. "Je suis très heureux pour Peugeot, pour toute l'équipe, et c'est beaucoup d'émotion. C'était un rallye très difficile mais Peugeot m'a donné une voiture parfaite". C'est la première grande victoire internationale de Bouffier, lauréat du Volant Peugeot 206 en 2002, puis exilé à l'Est où il a conquis trois titres de champion de Pologne, de 2007 à 2009, avant de devenir champion de France 2010, au rallye du Var. Ce n'était que sa deuxième participation au Monte-Carlo.

C'est aussi la deuxième victoire de Peugeot en trois éditions du Monte-Carlo comme manche d'ouverture du Challenge intercontinental des rallyes (IRC ), après 25 ans comme pilier du Championnat du monde (WRC), de 1973 à 2008. En 2009, Sébastien Ogier, accompagné sur le podium par Loix et Sarrazin, dans le même ordre, avait emmené un triplé Peugeot historique. Bouffier était le troisième larron de Peugeot France dans ce rallye, moins coté que Sarrazin et Petter Solberg. Sa victoire s'est décidée jeudi après-midi quand il a profité d'une chute de neige sur Saint-Jean-en-Royans (ES7, ES8), dans sa Drôme natale, pour passer de la 7e à la 1re place grâce aux deux pneus cloutés qu'il avait embarqués à l'arrière de sa 207.

Les cinq dernières spéciales, vendredi, ont été parfaitement négociées par un Bouffier aussi rapide que prudent, sur des routes globalement sèches. Il succède ainsi, au palmarès du Monte-Carlo, à un champion du monde Junior-WRC (Ogier en 2009) et un vice-champion du monde WRC (Mikko Hirvonen en 2010). Les deux dernières boucles, vendredi soir dans l'arrière-pays niçois, ont permis à Loix, à Sarrazin, auteur des deux derniers temps scratch (ES12, ES13), et à Guy Wilks, dans sa 207 de Peugeot UK, de dépasser François Delecour (Peugeot 207), 2e vendredi matin en partant de Valence pour Monaco. Delecour, 48 ans, vainqueur du Monte-Carlo 1994, n'a pas réussi à suivre le rythme infernal de ses jeunes collègues dans les 114 derniers kilomètres chronométrés. Sa 5e place, inespérée au départ, va sûrement l'inciter à étoffer son programme 2011, en disputant par exemple le Tour de Corse et le Sanremo.

La dernière soirée de course a aussi permis à Nicolas Vouilloz (Skoda Fabia), champion IRC 2008 et régional de l'étape, de signer un temps scratch dans le col de Turini (ES10), pour l'honneur, et à l'Italien Giandomenico Basso (Peugeot 207) de se consoler lui aussi, avec le meilleur temps dans l'ES11. Le Monégasque Daniel Elena, septuple champion du monde des copilotes aux côtés de Sébastien Loeb, le grand absent de ce Centenaire, s'était qualifié in extremis pour la nuit du Turini, à la 60e et dernière place, avec dans le baquet de droite son ami d'enfance, Olivier Campana. Il a porté jusqu'au bout le numéro 100, cent ans après la première édition, en 1911.

AFP