L'Estonien Ott Tänak remporte le rallye de Finlande.

Rallye de Finlande : Ott Tänak (Toyota) s'impose et revient dans la course au titre

Publié le , modifié le

L'Estonien Ott Tänak (Toyota) a remporté dimanche le Rallye de Finlande, 8e manche du Championnat du monde WRC, devant le Norvégien Mads Ostberg (Citroën) et le Finlandais Jari-Matti Latvala (Toyota), et revient dans la course au titre.

Ott Tänak se repositionne dans le championnat du monde des rallyes. Le quatrième succès en WRC pour l'Estonien, le deuxième cette saison après le rallye d'Argentine  fin avril, lui permet de consolider sa 3e place au classement général et de se replacer à 46 points de Thierry Neuville (Hyundai), leader du championnat. Le Belge, seulement 9e en Finlande, voit son dauphin, le Français Sébastien Ogier (M-Sport Ford), qui n'a pu faire mieux que 5e, remonter à 21 points. Soutenu par de très nombreux compatriotes, Tänak a devancé Ostberg de 32 secondes et Latvala de 35 secondes.

"Tout a été parfait pour nous"

Le vainqueur a écrasé la concurrence en remportant douze spéciales sur vingt-trois et s'est permis de ralentir le rythme à partir de samedi après-midi. Tänak a notamment été le pilote le plus rapide lors de la "Power Stage" courue dimanche et grâce à ce carton plein avec 30 points inscrits en un rallye, il peut à nouveau espérer conquérir son premier titre de champion du monde alors qu'il reste cinq manches sur treize à disputer. "L'équipe a fait un travail exceptionnel, tout le week-end a été parfait pour nous", a souligné l'Estonien après l'arrivée. 

Ogier a vécu une déception lors de la "Power Stage", dont il n'a pris que la 6e place, ne marquant aucun point, contrairement à Neuville, 4e, qui a grapillé deux unités, précieuses en vue de la fin de saison serrée qui s'annonce. Le quintuple champion du monde a glané la 5e place au classement final du Rallye de Finlande grâce à son équipier finlandais Teemu Suninen, qui a volontairement pointé en retard avant la dernière spéciale. Son autre équipier, le Gallois Elfyn Evans, l'avait également laissé passer vendredi sur consigne du patron de l'écurie M-Sport Ford, Malcolm Wilson. Le Finlandais Esapekka Lappi (Toyota), victorieux l'an passé, a abandonné alors qu'il se trouvait en 4e position, après être sorti de la route dimanche matin durant l'ES20.

Le prochain rendez-vous du Championnat du monde des rallyes aura lieu sur asphalte en Allemagne dans trois semaines.

AFP